Tales Of Universe

Le continent d'Efinea est en proie aux daemons et à la malveillance, un mal rampant qui contamine le cœur des hommes et qui détruit les esprits élémentaires. Ralliez une alliance de jeunes héros de tout bord prêts à se battre pour protéger leur monde.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rangetsu Style

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rokurou Rangetsu
Admin
avatar

Messages : 65
Galds : 7041

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Activité: Daemon Samouraï

MessageSujet: Rangetsu Style   Dim 30 Juil - 6:46

Un homme n’était en vie que s’il avait une lame à sa main.

Ou du moins, c’est ce que croyait Rokurou.

Depuis sa capture, le samouraï avait perdu une partie de son identité. Tout ce qui comptait pour lui, c’était Stormhowl, l’épée de légende, l’épée de son clan, l’épée que son frère avait. Son arme n’était qu’une réplique, une imitation, un faux, un semblant du vrai Stormhowl. Mais cela ne le dérangeait pas. C’était avec cette réplique, cette pâle imitation, cette vulgaire ombre de l’original qu’il allait tuer son frère. Il allait prouver à son clan qu’il était le plus fort, qu’il pouvait battre Shigure, et il allait s’y prendre avec tous les moyens possibles.

Mais Stormhowl était brisé. Ses armes étaient brisées. Non-existentes. Il n’était plus rien. Il n’était plus qu’une ombre, le dernier fils du clan, le mouton noir de la famille. Un Rangetsu savait se battre, peu importes les circonstances. La preuve; Rokurou avait réussi à supplanter les exorcistes de la prison par deux fois, et ce, sans armes. Il avait même réussi, avec l’aide d’Alice, à abattre un puissant deamon qui menaçait une région entière. Mais cela ne faisait pas de lui un vrai homme (selon lui). Sans une épée, il n’était rien (selon lui). S’il voulait faire honneur à son clan, il devait trouver une arme digne de ce nom (selon lui) (mais son équipage était d’accord pour dire que ça aiderait s’il était armé avec une épée de bonne qualité).

Rokurou savait que pour avoir une vraie arme digne de ce nom, il fallait qu’elle soit forgée par un artisan digne de ce nom. Depuis qu’il avait quitté son clan, il avait vu beaucoup de forgerons, et il avait vite appris qu’ils n’étaient pas ce qu’il recherchait. Les marchands d’armes vendaient de la ferraille, les vulgaires forgerons alimentaient ces marchands. Non, il devait trouver un homme qui se dévouait corps et âme à cet art. Il cherchait un homme qui était prêt à mettre une partie de soi-même dans son œuvre. Il voulait une lame vivante. Une épée qui avait un esprit. Il voulait pouvoir se fusionner avec son arme pour pouvoir battre son frère. Stormhowl était brisé, le réparer ne servirait à rien. Le conserver, c’était faire honneur à son clan. Mais Rokurou savait qu’il devait passer à autre chose. Il avait besoin d’une nouvelle épée, un original qui allait supplanter Stormhowl. Était-il prêt à abandonner Stormhowl? Ou allait-il créer un nouveau Stormhowl qui allait lui permettre de prendre la place de Shigure? Il ne le savait toujours pas. Peut-être n’était-il pas encore assez mûr pour pouvoir battre son frère?

Du moins, il avait besoin d’une arme, et ce, au plus vite. Il avait besoin de retrouver son identité. Il avait besoin de sentir une épée dans la paume de sa main. Il avait besoin de couper, de trancher, et pour cela, il lui fallait une arme. Une vraie.

Et aussi un nom. Sûrement qu’il y avait des artisans reconnus dans ce monde, non?

C’était probablement la quête la plus difficile qu’il eut de sa vie. Il avait réussi à trouver des « artisans » en ville, mais ceux-ci avaient tous perdu leur âme d’artiste. Lorsqu’ils étaient en ville, ils étaient corrompus par cette pourriture de capitalisme, préférant fabriquer des armes en masse pour se faire le plus de fric, ne se souciant même pas des lames. C’étaient des lames fragiles, faibles, sans vies, qui se fendillaient au moindre choc. Elles n’avaient aucune résistance. Rokurou les achetait pour pouvoir se battre, pour se défouler, défendre sa capitaine et son équipage, mais elles laissaient en lui un creux si profond qu’il en suffoquait. Les dagues qu’il achetait ainsi ne duraient jamais. Après une semaine, il s’en débarrassait, déçu, son cœur se remplissant de rancœur. Les gens s’étonnaient toujours qu’il soit devenu un deamon, mais il savait très bien avec toute la noirceur qu’il cultivait dans son cœur ne pourrait jamais être purifiée. Sans une vraie arme, il ne pourra jamais faire honneur à son clan, et c’était pour cela qu’il serait toujours un demaon.

Il apprit rapidement que les artisans qu’il recherchait ne se tenaient pas en ville, et ce, il le comprenait. Se tenir loin de ces pauvres hommes qui ne savaient faire honneur à l’art du combat, c’était purifier son âme. Mais ces artisans qu’il réussissait à trouver, ils étaient purs. Trop purs. Ils voyaient la malveillance en Rokurou. Ils refusaient de lui offrir ses services. Qu’importe, Rokurou ne leur faisait pas confiance. Un simple coup d’œil était suffisant pour qu’il se moque d’eux. Jamais leurs lames ne seraient assez tenaces pour l’esprit de Rokurou. Jamais il ne pourrait se fusionner avec ces vulgaires couteaux.

Ce ne fut que tout récemment, après son aventure avec Alice, dans les plaines enneigées, où ils défirent un Vajura, qu’il entendit le nom d’un artisan particulier. Après avoir récupéré sa part pour la chasse du Vajura, le samouraï avait passé une soirée dans un bar, où il entendit d’étranges rumeurs. Selon elles, un deamon particulier demeurait dans le fin fond de la terre, forgeant jour et nuit des lames, espérant pouvoir un jour créer l’épée la plus forte au monde. C’est là que Rokurou comprit qu’il avait trouvé son forgeron. C’était là l’artisan idéal. Même sans l’avoir vu, Rokurou savait que ç’allait être l’homme qui allait créer l’arme capable de tuer Shigure.

Il envoya un message par oiseau à sa capitaine, l’avertissant que Hellawes était à nouveau sécuritaire, le Giganto étant mort et la menace maintenant dissipée, ils pouvaient faire à nouveau commerce avec le port. Rokurou avait retrouvé leurs anciens contacts, et donc le Van Eltia allait pouvoir s’amarrer à ce port sans aucun souci, et il annonça à sa capitaine qu’il partait pour une quête pour le fin fond de la terre afin de trouver un artisan assez digne pour pouvoir lui forger une nouvelle arme. Une vraie arme. Pas ces merdes dans ces marchés à 10 gils. Il ne lui précisa pas où il s’en allait, car lui-même ne le savait pas.

L’indice que Rokurou possédait était « fin fond de la terre ». La rumeur disait que cet artisan s’était enfouit bien loin de la civilisation, dans une grotte où personne n’y allait. Le samouraï entendait une voix en lui, avec la tonalité de Velvet, lui disant « Rokurou, s’il n’a jamais été aperçu, comment ils peuvent savoir où il est? », et malgré que la voix de Velvet qu’il avait en tête avait raison, Rokurou voulait y croire. Sa capitaine avait peut-être raison, elle était peut-être une femme, il allait probablement s’excuser envers elle après, mais il était un homme, lui aussi il pouvait être têtu, et quand il avait un rêve, il y rêvait très fort. C’était rare qu’il défiait Velvet, mais au moins cette fois-ci, c’était dans sa tête, et donc quand il allait s’excuser à elle plus tard, elle n’allait rien y comprendre et Rokurou allait s’en sortir avec le cœur léger et sans aucun souci.

Bon.

Alors.

Le fin fond de la terre, ça se trouvait où? Pour Rokurou, ce fut le fin fond d’une gorge. Cela faisait du sens, non? C’était de la terre, et au fin fond de la gorge, bah… il n’y avait pas de civilisation? Il n’y avait pas de… trucs qui n’étaient pas le fin fond de la terre? Sa Velvet interne fronça des yeux, et il se demanda si Magilou n’avait pas été une mauvaise influence pour lui. Il avait l’impression qu’il empruntait la logique de la sorcière, et cette idée lui fit frissonner. Mais c’était vrai, non? On ne pouvait pas aller plus bas que le fond de ravin! Son Velvet interne soupira, puis il plongea dans le vide, comme on plongerait dans un bassin d’eau, les oiseaux de son kimono virevoltant au vent, tandis qu’ils descendaient dans une obscurité profonde.

Un être humain normal n’aurait pas survécu à cette chute, mais non seulement Rokurou n’avait pas été un humain ordinaire, il n’était pas un deamon ordinaire. Ses nerfs solidement ancrés dans ses abdominaux d’acier, il ne broncha aucunement face au vent qui foutait contre sa figure, sa queue de cheval se défaisant, ses cheveux plaqués contre la gravité. Il s’enfouit comme un pic droit dans l’eau, terrifiant les petits poissons qui se trouvaient dans cette rivière qui n’était jamais visitée, et revint à la surface quelque temps après. Le choc du contact avec l’eau l’avait frappé de plein fouet, mais il prenait cela comme une bonne claque pour le réveiller, pour échauffer son sang et ses esprits. Il était prêt à se battre, il était prêt à tuer, à trancher, à couper, à dépecer, à―
Il n’était pas là pour trouver un forgeron?
Percer, déchirer, ensanglanter, prouver. Oui. Prouver. Prouver qu’il était le meilleur. Prouver qu’il était capable.

Sauf qu’il y avait rien, dans le fin fond de la gorge. Malédiction!

Rokurou sortit de la rivière, réalisant que le soleil ne pouvait atteindre cette rivière qu’une heure par jour, lorsqu’il était à son zénith. Autrement dit, il allait avoir ces vêtements trempés sur le dos pour le restant de la journée! Pas grave! Sauf que ça gênait ses mouvements. Mais il n’y avait rien à tuer ici! Donc, pas grave! Pourquoi elle fronçait des sourcils, sa Velvet interne? Qu’est-ce qu’elle pouvait être domestique, parfois, bah oui, il avait fait une petite trempette, ça n’allait tuer personne, il était un deamon, il n’allait pas prendre froid! Quoi? Il fallait laver les vêtements? Ils allaient tous se froisser? Pas grave, il fera une nouvelle trempette, rien de grave!

Il perdit son argument contre sa Velvet interne et enleva son kimono, l’étalant sur une roche plate. Mais il n’y avait pas de soleil, ç’allait jamais sécher!

Il renoua ses cheveux, incluant la mèche qu’il conservait toujours sur son œil droit démoniaque, puis examina les environs. À sa grande surprise, il vit non pas loin de lui une crevasse, et avec plus ample vérification, il vit qu’elle aboutissait à une grotte. La pente était abrupte, mais rien pour ne faire peur à Rokurou. Avec ses dagues bon marché qu’il avait prises avant de quitter Hellawes, il allait pouvoir l’escalader pour en ressortir. Il glissa la pente pour pouvoir entrer dans la grotte, son cœur battant à toute vitesse, étant persuadé qu’il était sur le bord de trouver ce deamon artisan légendaire. Puis sa Magilou interne lui fit remarquer qu’il n’était visiblement pas encore arrivé au fin fond de la terre et il fronça des sourcils. « Tu vas voir que j’ai raison, Rokurou! » criait-elle dans sa tête. « Oh mais la ferme, Magilou, » répondit-il tout haut, en vrai, bien content d’être seul dans cette crevasse. Vraiment, il allait avoir besoin plus que de simples vacances pour se remettre de la sorcière. (Étaient-ils vraiment obligés de la garder autour? Ils ne pouvaient pas juste la déposer sur une plage et partir? Après tout, elle se plaignait tout le temps qu’elle s’ennuyait à mort et qu’elle voulait juste s’étendre sur le sable et bronzer, on lui ferait un service, non?)

― « De l’eau… » remarqua le samouraï, alors que des gouttes d’eau lui tombait sur le corps. La paroi qui servait de plafond à cette grotte ruisselait; il était donc juste en dessous de la rivière. Il allait devoir faire attention à ne pas être trop violent par ici, sinon il risquerait de se noyer. Ainsi que… de défaire l’écosystème par ici. Certes, éventuellement, cette rivière allait s’affaisser dans la crevasse, mais Rokurou était une de ces personnes qui croyaient à la nature et que chaque chose en son temps, et considérait que tant qu’il était sous terre, il était mieux de ne pas accélérer les choses. Au moins, il n’y avait pas de monstre par ici… ou du moins, pas pour l’instant.

La grotte prit à nouveau une pente abrupte, s’ouvrant en un espace large et sombre. De son œil démoniaque, il pouvait voir dans le noir, mais avec son œil humain, sa vision était plutôt trouble. Il n’avait pas de feu… tant pis, il n’avait qu’à s’en remettre à ses autres sens. Il s’élança, sauta dans le vide, puis retomba dans la zone ouverte, espérant secrètement être en mesure de retrouver l’entrée plus tard. Son kimono était sacré après tout. Merde, pourquoi il avait écouté Velvet? Elle n’était même pas là, en plus, elle ne l’aurait jamais su qu’il aurait porté un kimono trempe! Non, c’était une femme, bien sûr qu’elle l’aurait su.

Il s’avança dans cette chambre rocheuse, sombre, humide, froide, typique d’une grotte, à l’exception près qu’il y sentait une odeur de fer. De sang. Il renifla intensément, attiré par cette odeur. C’était l’odeur d’un combat féroce, d’un acharnement, de l’essence même qui faisait de lui Rokurou Rangetsu. Il sentait ce qu’il adorait, ce qui l’attisait le plus, mais il n’arrivait pas à en voir l’origine. Peu importe où il reniflait, il n’y voyait que de la roche. Du calcaire. L’eau ne lui tombait peut-être plus sur la tête, mais cela l’énervait au plus haut point de sentir cette odeur sans pouvoir la matérialiser. Qu’est-ce que c’était? Qu’est-ce que cela pouvait bien être!? Il devait le savoir, il avait besoin de le savoir.

Tout d’un coup, il se heurta à quelque chose, « Aïe! », sans pouvoir le voir, ce qui le surprit. Il se saisit le pied, comme s’il s’était heurté à de l’acier, sautilla vers l’arrière, et plissa des yeux. Il ferma son œil gauche, laissant sa vision démoniaque prendre toute la charge, mais même avec sa vision nocturne, il ne voyait rien. C’était comme s’il y avait un fantôme devant lui qui lui bloquait le chemin, comme si un mur invisible l’empêchait d’atteindre son but, peu importe ce qu’il était maintenant. Rokurou avait presque oublié le forgeron; là où il était, c’était là que l’odeur était à son plus fort. Mais qu’est-ce que c’était!?

Et c’est là que deux yeux jaunes, lumineux et gigantesques, s’ouvrirent devant lui, pour ensuite s’élever dans les airs. Ce noir absolu qu’il avait vu était en fait la peau métallique d’une énorme créature, un amardillo tel qu’il ne l’avait jamais vu, faisant au moins cinq mètres de haut. Le monstre se dégourdit, étant profondément endormi avant qu’un samouraï ne vienne se cogner contre lui, puis, pour exprimer sa furieuse colère, couina d’une voix aigüe.
Rokurou en échappa ses dagues.

Premièrement, c’était fantastique, génial, absolument merveilleux. Cette peau métallique… oui! Ça serait l’épée parfaite! Souple, résistance, dure comme de l’acier, mais oui, la voilà sa réponse! S’il amenait cette peau à un forgeron, il allait avoir de vraies armes! Plus jamais il n’allait se plaindre que ses dagues se fendillent au moindre coup, ç’allait être du solide, du vrai de vrai, il allait enfin être un homme à nouveau, reprendre sa vitalité d’avant son emprisonnement à Titania, même plus! Il allait faire plus qu’honneur à son clan, il allait enfin pouvoir battre Shigure, et être un épéiste reconnu mondialement! Les hommes les plus forts de ce monde allaient tous le défier! Enfin, la gloire de se battre à cœur de jour!

Par contre, là, il n’en avait pas, de vraies armes. S’il utilisait ces couteaux bon marchés, ils allaient se casser en un moins de rien, et là il allait se retrouver complètement perdu. Peu importe comment battre cet amardillo, comment allait-il remonter ces deux pentes sans ses dagues? Non mais il serait complètement fichu! Enfin, c’était vrai qu’il se voyait mal sortir de là, jamais, juré craché sur son honneur de Rangetsu, il allait sortir de là sans avoir tuer ce deamon. Par contre… il risquerait probablement d’y passer une semaine ou deux. Ouais, il avait bien fait d’envoyer ce message à Velvet. Au pire, dans un mois, elle enverra Magilou. (Ah oui mais elles ne savaient pas où il était… Bah au pire, elles allaient le retrouver dans un an.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaorie
Membre
avatar

Messages : 59
Galds : 976

Feuille de personnage
Age: 272 ans
Activité: Aventurière, dragonne.

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Jeu 24 Aoû - 1:25

Des jours, voir des semaines, elle ne savait plus en restant à l'air libre plus qu'en ville et s'éloignant de la population humaine pour chasser et ne pas se faire remarquer. Elle changeait parfois de territoire car il n'avait pas assez d'animaux sauvages à chasser sans s'en prendre aux troupeaux ou bétails évidemment mais pourtant un dragon des plus sombres se gêné pas pour le faire en se cachant quelque part sur ces terres. 

Elle trouva une rivière non loin d'une gorge et décida de s'abreuver mais son odorat lui signaler qu'un daemon était dans les parages en  ayant sentit son aura dans le secteur mais ne savait pas exactement où comme la roche camouflée en partie son odeur mais aussi son aura. Elle n'y prêta pas vraiment attention en étant un dragon, elle ne risquait quasiment rien en théorie et elle était robuste. 

Elle vit d'ailleurs une brèche dans la falaise et décida  de se reposer à l'intérieur avant de repartir et elle prit de l'élan pour se retrouver à l'intérieur en battant légèrement des ailes, elle préférait garder sa forme draconique pour le moment et explora la grotte mais elle ne s'attendait pas à tomber sur un jeune homme daemone face à un monstre.  

Elle les observa et vit qu'il n'avait pas d'armes pour se défendre, donc en théorie, il n'était pas une menace pour elle et elle s'en prit à la créature tout croc dehors avec ses griffes puissantes de dragon qui agrippaient sa proie sans la laissait s'échapper mais elle semblait couiner de douleur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokurou Rangetsu
Admin
avatar

Messages : 65
Galds : 7041

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Activité: Daemon Samouraï

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Sam 26 Aoû - 4:35

Se défendre n’avait jamais été une tâche difficile pour le cadet des Rangetsu. Esquiver, évader, contrer, c’était une seconde nature pour le deamon. Il baignait dans le combat depuis sa naissance même, sa mère étant l’une des plus puissantes guerrières de l’histoire de leur clan, allaitant en plein milieu de ses missions. Que ses armes soient faibles? Soit. Que sa cible soit des centaines de fois son poids? Soit. Cela n’allait jamais arrêter le deamon qu’il était. Il était devenu un deamon dont la seule raison de vivre était de se battre, se combattre, se déchaîner jusqu’à la fin des temps, et s’il devait y passer un mot sans jamais dormir, boire, manger, soit. Il en était certainement capable en tant qu’humain, il était conçu ainsi en tant que deamon.

Il se penchait, il sautait, il plantait sa dague entre les écailles pour s’élancer dans les airs, il virevoltait, il se précipitait à gauche et à droite, il glissait sous les pattes de sa cible, rien de cela n’était difficile. C’était un simple entraînement routinier, de simples exercices préparatoires à la véritable action, qui, à son grand malheur, n’allait jamais arriver. Il était peut-être très agile, il était peut-être doué pour parer les coups, mais ce n’était pas cela qui lui faisait son bonheur. Il aimait les défis, mais il n’aimait pas pour autant les injustices. Rokurou se savait capable de plus, mais sans dagues efficaces, il boitait. Il pouvait danser toute la nuit durant, toute la vie durant, mais cela était vain. Il n’y prouvait rien à faire durer le combat. Il dominait sa cible, certes, en se faisant intouchable, mais si même sa cible ne se fatiguait point, c’était peine perdue. Il était aussi bien de quitter les lieux… mais jamais sur son honneur de Rangetsu il allait faire cela. Alors à quoi cela servait d’être ici?

Si près du but, et pourtant si loin… Tout ça à cause d’une bête erreur.

Était-ce une bête erreur de s’être fait capturé par les exorcistes? Si ces malades n’avaient pas arrêté sa capitaine et leur équipage, il aurait toujours en main ses anciennes dagues, affûtées à la perfection. Mais étaient-elles vraiment parfaites? Il n’avait pas pu défaire Shigure avec celles-ci. Était-ce vraiment un conflit d’intérêt avec les dagues? Était-ce son talent qui manquait? Pourtant, il était bien capable de n’importe quoi avec n’importe quelles dagues, n’est-ce pas? Il tenait tête à un amardillo géant avec un sourire en coin, comme si c’était un jeu pour lui. Pourtant, il n’était pas capable de le tuer avec ces dagues, n’est-ce pas? Ces dagues n’étaient pas assez puissantes pour lui arriver à la cheville. Elles traînaient derrière dans sa danse, elles n’arrivaient pas à suivre le rythme. Non, il avait bel et bien besoin de meilleures dagues, de dagues qui étaient à son niveau. Et après, il n’avait plus qu’à espérer qu’il était du niveau à pouvoir battre Shigure.

Et s’il n’était pas du niveau à battre cet amardillo, jamais il ne pourra tuer son frère aîné.

― « Forme 0! » s’écria-t-il, prêt à y mettre tout son soûl, y jouant le tout pour tout, mais il s’arrêta en plein milieu de son exécution, la noirceur faisant place à des reflets ruisselants de la couleur des flammes qui suggéraient la présence d’une deuxième créature. La cible du samouraï ne s’en rendit pas compte car elle se laissa attraper par l’embuscade du dragon, les écailles de métal cédant sous la pression des griffes et des crocs du dragon.

Rokurou s’arrêta enfin, essoufflé, sur une stalagmite, dévisageant cette scène du mieux qu’il le pouvait à travers la noirceur. Le dragon écrasait l’amardillo, qui se relevait vers l’arrière, comme s’il espérait pouvoir se défaire de l’emprise du dragon. Un dragon… bon sang! N’étaient-ils pas des créatures légendaires, infiniment puissantes et dangereuses, qui représentaient justement une menace pour les humains? (Et c’était donc dire les deamons aussi, puisque même les deamons avaient peur des dragons.) Mais pourquoi ici? Enfin, ce n’était probablement pas une question à se demander, vu que personne ne se serait douté de la présence d’un amardillo ici. Ou même d’un humain! Peut-être était-ce tout simplement le destin qui les réunissait, mais… les légendes étaient-telles fausses? Rokurou aurait juré avoir entendu dire que les dragons s’en prenaient à n’importe quoi, qu’ils étaient des maniaques qui dévoraient tout. Bien que ce dragon rouge s’attaquait à la créature démoniaque, il ne sentait aucune hostilité de sa part. C’était comme s’il l’aidait à se battre contre cette créature. Comme s’il était devenu son allié. Pourquoi donc? Rokurou n’allait évidemment pas refuser cette aide qui était plus que la bienvenue, l’ayant libéré de son dilemme, mais était-ce là un piège? Est-ce que ce dragon allait s’en prendre à lui après? Après tout, des deux autres créatures présentes, il était bien plus visible que l’amardillo.

Mais bon, pourquoi refuser une aide? Il avait maintenant une cible facile à attaquer, et il allait en finir au plus vite! Sautant de stalagmites en stalagmites, ayant pris une certaine distance lorsque le dragon avait fait son entrée, il se propulsa dans les airs, puis, brandissant ses dagues bon marché fièrement, fonça sur les yeux du deamon géant pour les crever. L’amardillo couina d’un cri strident, alors qu’un fluide noir se répandant autour du samouraï, évitant son armure de près. Au moins, il n’avait pas son kimono blanc sur le dos, ça aurait été difficile à nettoyer! Velvet ne l’aurait jamais pardonné s’il avait rentré à leur base avec un kimono taché de truc-qui-se-trouve-dans-les-yeux-d’un-amardillo.

Profitant du renouveau de l’instabilité de la créature, Rokurou retira ses lames des cristallins du deamon, puis fonça vers le dragon en courant sur la colonne vertébrale de l’animal, pour ensuite frapper où le dragon avait attaqué. La pression que le dragon avait exercée sur l’amardillo avait craqué sa peau, la détachant de sa chair. Le samouraï pouvait ainsi donc trancher là, là où la peau métallique n’était plus. Ce n’était pas l’endroit idéal pour assassiner une cible, mais il savait y faire avec; tel un chef professionnel, il piqua ses lames sous la peau, puis la fit glisser sous celle-ci jusqu’au sol, se laissant choir à terre, permettant ainsi au sang emmagasiné de jaillir à plein flots.

Évitant les jets noirs, Rokurou releva la tête vers le dragon, qui n’indiquait toujours pas d’agression envers lui. Parfait. Il n’en avait pas fini avec ce deamon. Le dragon tenant toujours solidement l’amardillo au sol, le samouraï en profita pour découper la peau métallique de la créature, à partir du sol. Se rendant jusqu’aux jambes arrières du deamon, il put se faufiler, pour ainsi dire, dans le ventre de l’animal. Sans ce métal protecteur, l’amardillo était complètement à sa merci. Il n’avait ainsi donc pas besoin de chercher des points vitaux, il n’avait qu’à se déchaîner, causer un réel carnage dans le ventre de la créature pour pouvoir l’achever.

Passant tout droit dans son dos, où le dragon avait fait les premiers trous, Rokurou tua sans broncher le deamon, se sortant victorieux de ce combat. Tout compte fait, Velvet aurait été en colère peu importe, le voilà que même ses cheveux étaient couverts de sang noir. Au moins, il pouvait toujours s’essayer en disant que noir sur noir, il ne s’en était pas rendu compte, non?

― « Alors… » commença-t-il, avant de pousser un long soupir d’essoufflement. Ouf! Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas passé autant de temps sur une cible! C’était… un bon exercice! « Alors comme ça, » reprit-il, en se retournant vers le dragon, toujours debout sur le dos de l’amardillo mort, « toi aussi tu chasses les créatures exotiques dans des coins perdus? » demanda-t-il avec un petit sourire en coin, sur un ton légèrement ironique, mais qui ne se voulait aucunement offensif. Après tout, Rokurou n’avait aucune idée de comment s’y prendre avec des dragons, qui sait même s’ils étaient capables de converser avec les humains?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaorie
Membre
avatar

Messages : 59
Galds : 976

Feuille de personnage
Age: 272 ans
Activité: Aventurière, dragonne.

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Sam 26 Aoû - 4:58

La dragonne nu rien d'autre à faire que de bloquer le monstre et Rokurou fit tout le travail. Elle soupira et relâcha  l'armadillo  mort car ce n'était pas un met des plus appétissant pour elle en ne lui disant vraiment rien. 


Pas vraiment mais avec tes dagues cassées tu ne risquais pas d'aller loin....  Heureusement que j'ai pu en partie briser ses écailles pour que tes lames puissent entrer dans sa chair pour le tuer et dommage que ce met n'est pas appétissant... 

Le sang de la créature avait un peu  était sur elle quand le sang avait giclé et elle du se passer des coups de langue pour se laver les écailles tachaient de noir. 

Puis, elle renifla  Rokurou pour imprégné  son odeur dans son esprit mais ne s'approcha pas trop près mais avec un peu de lumière si on remarquait bien, on pouvait voir des marques  de blessures causés par plusieurs flèches, soignaient il n'y a pas  très longtemps. Elle se méfiait de lui mais bon niveau force, il n'était pas trop de taille pour le moment et elle qui comptait se reposer dans cette grotte c'était ratée, elle devra donc trouver sans doute un autre endroit en ne voulait pas rester avec le cadavre de se monstre mais plutôt s'en débarasser. Les écailles de celui-ci plusieurs étaient du coup intacte pour façonner une arme  et le reste pouvait être brûler en se servant à rien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokurou Rangetsu
Admin
avatar

Messages : 65
Galds : 7041

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Activité: Daemon Samouraï

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Mar 29 Aoû - 20:26

À sa plus grande surprise, le dragon lui répondit, comme s’il était un humain comme les autres. Ou peut-être devrait-il plutôt dire un deamon? Après tout, beaucoup d’humains changeaient de forme pendant leur démonisation, pour ne pas ainsi dire changer de race. Des fillettes devenues plantes, des hommes devenus lézards, des femmes avec des ailes dans le dos, des garçons devenus des loups. Pourtant… Rokurou devait avouer que c’était probablement la première fois qu’il voyait quelqu’un devenir aussi gigantesque après leur transformation malveillante. Velvet avait peut-être un énorme bras, mais de là à devenir un dragon aussi grand… Vraiment, chapeau!

Mais il ne ressentait pas de malveillance de la part du dragon… Peut-être s’agissait-il bel et bien d’un véritable dragon? Tout droit sorti de toutes ces légendes? Eh bien, il ne fallait pas se fier aux légendes! Les fables n’étaient-elles pas toujours des menteries glorifiées? Il avait quasiment l’impression de s’être fait avoir, en regardant ce dragon se nettoyer les écailles, comme s’il était dégoûté par ce qui venait de se produire. Non mais vraiment, les dragons étaient capricieux? Il avait toujours cru que ces créatures dévoraient n’importe quoi… mais il n’en avait jamais rencontré un auparavant, alors comment pouvait-il le savoir?

Il arqua un sourcil lorsque la bête s’approcha de lui pour le renifler, redressant légèrement la tête sous l’effet de l’intimidation ainsi causée. Le souffle chaud de la créature lui faisait penser à ces bœufs qu’il aimait bien s’amuser avec, même s’il n’oserait jamais comparer ces dragons à des animaux ― après tout, ils conversaient! Les jeux de lumière sur les écailles du dragon attirèrent l’attention du samouraï sur les blessures de celui-ci; le dragon avait déclaré ne pas être venu ici pour chasser… était-il donc venu ici pour se cacher? Malheureusement, Rokurou n’y connaissait rien en médecine, et surtout pas pour dragons. La philosophie du jeune deamon avait toujours été de simplement braver ses blessures, attendre qu’elles se régénèrent, et s’en sortir plus fort. Peut-être était-ce pour cela que cette créature était ici?

― « Eh bien… Mille fois merci pour cela, j’avais en effet l’impression que j’y allais y passer le mois! » dit Rokurou en s’accroupissant sur l’amardillo mort. « Tu connais le coin? On m’a dit qu’il y avait un forgeron par ici, » demanda-t-il au dragon en saisissant ses dagues, pour ensuite commencer son travail de boucher. Il découpa soigneusement le cuir du deamon, créant plusieurs plaques de peau métallique. Il y en avait pour des tonnes; il pouvait en prendre environ le quart, peut-être même moins, et le reste, il allait probablement devoir l’abandonner ici. C’était dommage, ça se serait sûrement vendu pour une belle fortune! Cela dit, il ne jugeait pas vraiment les multiples voyages que cela allait lui demander avantageux. De toute façon, il risquait de perdre ces peaux dès le premier voyage. Tant pis. Pourtant, si le forgeron mythique était bel et bien dans cette grotte… Un véritable maître de l’art allait sans aucun doute savoir comment s’y prendre et faire le maximum de profit avec ces matériaux.

À bien y penser, il n’était même pas sûr qu’il était au bon endroit. Après tout, peut-être qu’il y avait d’autres endroits pour accéder au « fin fond de la terre »? Sûrement même que c’était un endroit secret, parce que n’importe qui pouvait venir ici (ou du moins, selon Rokurou; il ne lui venait pas à l’esprit que la majorité des humains seraient morts avant même d’avoir mis les pieds dans la grotte, et encore plus aurait été dévoré par le deamon qu’il venait de tuer). Quelle perte de temps! Ah, mais non, il avait trouvé cette peau; peut-être qu’il pourrait trouver un forgeron décent à Tesseha’lla ou à Hellawes pour lui forger de nouvelles dagues? Après tout, même s’ils ne seraient pas assez doués pour les talents du samouraï, avec un tel métal… il fallait que ça soit mieux que la majorité des dagues qu’il trouvait! Il en avait marre à la fin de choper des dagues bon marché de mauvaise qualité!

― « Alors… Tu étais ici pour te soigner? » lui demanda-t-il, une fois son travail terminé. « Ça doit pas être très douillet comme nid, quand même… » commenta-t-il en regardant les stalagmites et stalactites répandus un peu partout dans la grotte. Le dragon était quand même un peu plus gros que l’amardillo, et le deamon se roulait en boule. Il n’arrivait pas à s’imaginer la bête dormir comme un chat. Mais bon, peut-être que le dragon lui aussi jouait aux exploreurs et s’aventurait jusqu’à ce qu’il trouve un endroit digne de lui?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaorie
Membre
avatar

Messages : 59
Galds : 976

Feuille de personnage
Age: 272 ans
Activité: Aventurière, dragonne.

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Mar 29 Aoû - 21:19

Elle l'observa et avait enfin terminer d'imprimer son odeur. Puis l'écouta et répondit à sa question après qu'il se soit plus détendu. Elle n'allait pas le manger après tout et il pouvait se détendre.

De rien et ne t'en fais pas je ne vais pas te manger jeune daemon. Je me demande bien ce que vous dites dans vos légendes à notre sujet d'ailleurs ? Mais passons pour répondre à ta  question, non je ne connais pas le coin et je cherchai un endroit pour me reposer après m'être abreuvée à la rivière.... 

Sa voix sonnée moins grave qu'un dragon mâle et du coup on pouvait de suite remarquer que c'était une femelle en l'écoutant parler. Elle le voyait découper la peau du monstre pour se faire des plaques métalliques sans doute pour les faire forger chez un forgeron pour avoir de bonnes armes et il en cherchait un justement. Elle ne s'y connaissait pas dans ce genre de personne et ne pouvait le conseiller sur cela mais elle le vit regarder ses écailles montrant des traces de blessures récentes. Elle le rassura rapidement et lui répondit de sa voix calme. 

Ne t'en fais pas pour ça... J'ai déjà été soignée et je dois juste attendre leurs cicatrisations  complètes mais comparée à un humain. Je guéris beaucoup plus vite donc d'ici un jour ou deux, il n'y aura plus rien et plus aucune trace. Pour ce qui est un nid douillet, ne t'en fais pas, je m’accommode de tout et on peut largement se mettre en boule pour dormir. 

Ce qui confirmait ce dire que les dragons pouvaient dormir comme les chats sans problèmes en ayant le corps assez souple.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokurou Rangetsu
Admin
avatar

Messages : 65
Galds : 7041

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Activité: Daemon Samouraï

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Mar 29 Aoû - 22:36

Qu’est-ce qu’on disait dans ses légendes à propos d’eux… Était-ce quelque chose qu’il devrait lui dire? « On pense que vous êtes des monstres décervelées qui s’en prennent à tout ce qui bouge sans aucune distinction? » Ça ne serait pas insulter l’intelligence d’une créature mythique? Après tout, même les deamons en avaient peur. Et pour faire peur à des deamons, il fallait être très fort… En temps normal, Rokurou aurait été tenté de le mettre au défi, mais vu le manque total d’hostilité de la part de la créature, l’idée ne lui en traversa même pas l’esprit. Au contraire, le dragon lui donnait l’impression d’une jeune fille innocente, qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais temps. Après tout, une jeune fille innocente trouverait un combat entre deux deamons désagréable et se faire recouvrir de sang serait d’une inconvenance à un point insultant. Un peu plus et il s’imaginerait même une adolescente geignarde, mais moins pire que Magilou. Autrement dit le genre de personne dont Rokurou s’en passait assez facilement et devenait instantanément le moindre de ses soucis.

― « T’inquiètes, on nous dit juste de pas déranger les dragons si on tient à notre peau! » plaisanta-t-il alors, tout simplement. Il se retourna vers les plaques qu’il allait ramener, se demandant un peu comment il allait s’y prendre. En fait, que devait-il faire, maintenant? Il pouvait soit rebrousser chemin, conservant cette rumeur d’un forgeron dans le mystère, ou continuer dans la grotte pour aller vérifier ces dires. S’il descendait, il était mieux de laisser ce métal ici… Au moins, il savait que le dragon n’allait pas lui voler, et si elle décidait de dormir ici, tout humain ou deamon qui passerait par ici n’oserait pas s’en approcher. Bon, est-ce que Rokurou était assez courageux pour aller récupérer son matériel auprès d’un dragon endormi? Oui. Évidemment.

― « D’où viennent ces blessures? Tu as été attaquée? » demanda-t-il, soudainement curieux. Après tout, avec tout ce qu’on disait à propos d’un dragon… Qui oserait s’en prendre à un? Des villageois qui défendaient leur village, peut-être, mais… en dehors d’une provocation? Est-ce ce dragon avait provoqué des gens? Il était peut-être mieux de rester sur ses gardes. Peut-être devait-il aller ramener ces plaques auprès de son kimono, toujours à l’extérieur? Ça serait peut-être une bonne idée, après tout, s’il perdait son vêtement, ça serait perdre son honneur à tout jamais!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaorie
Membre
avatar

Messages : 59
Galds : 976

Feuille de personnage
Age: 272 ans
Activité: Aventurière, dragonne.

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Mer 30 Aoû - 8:56

Elle entendit sa réponse et se mit à glousser même si rire était quelque peu étrange pour un dragon.

Tu n'as pas tort petit homme, il est une très mauvaise idée de déranger un dragon en plein repos ou si il a envie d'être tranquille car il peut se montrer agressif à cause de sa mauvaise humeur sur le moment et dégager l'intrus de son lieu de vie, peu importe les moyens et on est assez territoriale. 

Il semblait réfléchir à comment transporter les plaques de métal en voyant son regard se diriger vers les objets et ce qu'il devra à contre coeur laisser mais il oublier la dragonne ici présente qui pouvait l'aider à transporter les matériaux si nécessaire. Il fallait juste trouver l'endroit où les entreposer pour aller chercher quand il le voulait pour s'en doute vendre le surplus qui ne sera pas utiliser. 

Si tu t'inquiètes pour tes plaques de métal, je peux t'aider à les transporter si nécessaire, juste à trouver un endroit où les entreposer....

Puis il regarda de nouveau Kaorie en se demandant d'où venait ses blessures et elle lui répondit sincèrement sans vraiment lui cacher la vérité. 


Oui plus ou moins, c'est une longue histoire.... J'ai aidé des jeunes femmes à affronter un chevalier en armure rouge qui avait agressé l'une des leur et c'est à ce moment là que j'ai révélé que j'étais un dragon à leur yeux en voyant que la situation dégénérée en voyant le groupe d'ennemis qui n'en finissait pas. Du coup les archers que je n'avais pas vu dans les arbres me ciblaient prêts à m'abattre mais les filles m'ont défendu mais n'ont pas pu tous les arrêter et j'ai reçu quelques flèches. Je n'étais pas vraiment en état de continuer le combat mais j'ai pris mon autre forme pour les aider car nous les dragons avons la capacité de changer de forme pour nous mêler à vous sans que vous le sachiez.... Tu ne la connais pas mon autre forme pour tromper les humains et daemon car disons je me sentais plus en sécurité en étant moi-même car je ne te connais pas suffisamment pour te faire entièrement confiance mais tu n'as pas l'air bien méchant.... Je me trompe ?

Elle attendit sa réponse et elle avait fait un genre de monologue à elle toute seule mais au moins il avait toutes les explications concernant ses blessures dans le moindre détail. D'ailleurs, elle avait oublié quelque chose et elle se rattrapa en lui disant enfin son prénom.

Ah, je sais que nous discutons mais j'ai oublié mes bonnes manières, désolée.... Je me présente, je suis Kaorie et toi comment te nommes tu ? 

Elle allait enfin avoir un nom sur la tête de ce daemon et ça sera plus simple pour communiquer par la suite car ils seront sans doute un moment ensemble tant qu'il n'aura pas d'armes potables pour se défendre. Elle ne se montrera pas aux humains mais ça l'empêchera pas de chercher un forgeron en sa compagnie pour qu'il puisse utilisé le métal de l'amardillo.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokurou Rangetsu
Admin
avatar

Messages : 65
Galds : 7041

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Activité: Daemon Samouraï

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Jeu 31 Aoû - 3:29

Rokurou fut d’abord étonné par l’offre d’aide du dragon. Vraiment, ces créatures étaient non seulement pas des bêtes sanguinaires décervelées, mais elles étaient bienveillantes et généreuses? Mais quoi d’autre? Il allait quoi, apprendre qu’elles avaient aussi une forme humaine ou quelque chose du genre? Elles étaient vraiment des sacs à surprises, ces créatures! « Oui je dois encore y réfléchir, si je retourne sur mes pas ou si je continue… » commenta-t-il à la suite de son offre d’aide.

Et à sa grande surprise, il lut apparut qu’il avait deviné juste; sur le coup, il ne comprit pas trop ce qu’elle voulait dire en lui disant qu’elle leur avait révélé qu’elle était un dragon. Comme si elle était sortie d’une cachette? Mais révéler une identité secrète… c’était se cacher sous une autre identité… Et il lui avait semblé assez évident qu’elle était un dragon; après tout, elle était exactement comment on décrivait les dragons, pareils aux illustrations qu’on voyait. Elle confirma alors ses soupçons. Mais d’où sortaient toutes ces légendes alors? Était-ce simplement parce qu’ils étaient si puissants que les humains et les deamons croyaient qu’ils étaient invincibles?

Merde, qu’est-ce qu’il aimerait se battre contre un dragon… mais pas contre celle-là. Certes, elle était probablement bien plus puissante que le deamon moyen, mais il n’avait aucunement le goût de se battre contre quelqu’un qui avait l’air aussi pacifique et désintéressée de la violence que cette créature. Après tout, ce dragon n’avait même pas essayé de tuer l’amardillo, elle l’avait simplement tenu en place pour qu’il puisse faire tout le travail en paix.

― « Tu as donc une forme humaine? Ça doit être pratique quand même, nous deamons, on ne peut pas vraiment changer notre apparence. Une fois transformés, on reste marqués comme ça pour le restant de nos jours. Seulement certains d’entre nous sous l’effet de la rage vont se transformer dans quelque chose de plus monstrueux, mais pas au point de complètement changer d’identité! » s’émerveilla-t-il, maintenant fasciné par les dragons. « Enfin, j’imagine que tu dois savoir que je suis un deamon même si j’en ai pas l’air d’un, » dit-il en se croisant les bras. « Ma transformation a été très discrète, les humains ne s’en rendent jamais compte, » ajouta-t-il, comme s’il ne s’apercevait pas que les gens ne voyaient pas ses marques noires et son œil rouge à cause de sa coupe de cheveux. Cette fois-ci, après son saut à l’eau, il avait noué toute sa chevelure vers l’arrière, et ainsi son œil démoniaque était parfaitement visible. « Je veux dire, les dragons sont capables d’identifier les deamons, non? La malveillance, est-ce que ça vous affecte? » demanda-t-il, soudainement curieux. Quelque chose lui disait que les dragons dans les légendes étaient des créatures malveillantes; peut-être était-ce ça qui faisait peur à tout le monde? Les dragons deamons? Il ne pouvait imaginer ce que ce serait de se battre contre un empli de malveillance. Finalement, peut-être que les légendes avaient raison… mais est-ce qu’ils pouvaient se transformer en deamons ou étaient-ils immunisés contre la malveillance?

― « Ah, je suis Rokurou, un Yaksha. Je suis un deamon dont la seule raison d’être est de se battre. Je suis aussi un pirate; j’ai une dette envers ma capitaine Velvet, alors je la suis pour pouvoir payer ma dette, » se présenta-t-il, pour ensuite faire une révérence au dragon. « Et pour pouvoir payer ma dette, je dois trouver ce forgeron afin qu’il puisse me forger une nouvelle épée. Même Stormhowl est en mauvais état. Si je retrouve mon frère, je ne pourrais même pas le mettre au défi dans mon état présent… » se plaint-il, en soulevant Stormhowl dans son dos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaorie
Membre
avatar

Messages : 59
Galds : 976

Feuille de personnage
Age: 272 ans
Activité: Aventurière, dragonne.

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Jeu 31 Aoû - 4:43

Elle l'écouta activement et lui répondit au mieux et finalement elle se sentait quelque peu à l'étroit dans cette grotte. Pouvait-elle lui faire confiance et révéler sa forme humaine au daemon ? Elle préféra attendre encore un peu et en savoir plus sur lui car il ne s'était pas encore présenté à elle. 

Oui je connais le principe de daemon et tu as gardé ton corps humain sans vraiment avoir de pouvoir démoniaque comparé aux autres mais ta marque même si tu la cache par ta mèche de cheveux, elle est tout de même visible et les gens savent de suite ce que tu es, désolée pour toi...

Elle répondit à son autre question et c'était évident que la  malveillance les affecté mais  heureusement qu'ils étaient plus résistant que les humains. 


Oui la malveillance nous affecte mais on est tout de même plus résistant que les humains et on cède moins aux ténèbres que vous mais par contre je connais un dragon qui est malveillant et le plus cruel d'entre nous qui est en total liberté dans ce monde...

Puis ils arrivèrent aux présentations de ce dernier et au nom de Velvet, elle montra sa surprise.

Attends tu connais Velvet ? La jeune daemone qui veut arrêter Heldalf coûte que coûte ? Nous avions  était séparés à cause de l'affaire que je t'ai parlé avec le chevalier rouge et d'ailleurs cela fait un moment que je n'ai pas eu de nouvelle de sa part malgré que nous avions un talkie walkie pour nous joindre....

Elle ne fit pas attention à la suite car trop surprise de voir un allié de la capitaine des pirates et du coup ses doutes se dissipèrent et elle pouvait prendre forme humaine auprès de lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokurou Rangetsu
Admin
avatar

Messages : 65
Galds : 7041

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Activité: Daemon Samouraï

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Ven 1 Sep - 0:23

Rokurou fut étonné d’apprendre que ses cheveux ne cachaient pas sa démonité. Il passa une main sur son œil, puis fut encore plus surpris de ne pas y sentir ses cheveux. Ah mais ça expliquait tout! Mais qu’est-ce que… ah oui il avait renoué ses cheveux en les tirant tous vers l’arrière… Il défit son nœud et refit sa coiffure habituelle, se sentant bien plus à l’aise avec sa bande de cheveux qui cachait la moitié de son visage. On aurait pu penser que cela gênait sa vision, mais Rokurou était soit habitué, ou avantagé par cela. Lui-même ne le saurait dire, mais il était vrai que son œil démoniaque était plus perspicace; peut-être que sans s’en rendre compte, en obstruant sa vision ainsi, il balançait sa vision.

― « Quoi? Toi tu connais Velvet? » s’écria le samouraï, cette fois-ci un peu fâché. Comment ça, sa capitaine connaissait un dragon? Elle ne lui avait jamais dit! Ou est-ce qu’elle en avait parlé une soirée où il était trop soûl? Visiblement, cela devait être pendant la période où lui et Magilou étaient emprisonnés sans elle. Un chevalier rouge, qu’elle disait? Est-ce que Velvet lui en avait parlé, de cela? À ses souvenirs, il n’y avait que mention de Heldalf. Qu’est-ce que c’était que cette histoire de chevalier rouge? Non, en fait, comment ça Velvet ne lui avait jamais dit qu’elle connaissait un dragon? S’il l’avait su, il lui aurait demandé de pouvoir le mettre au défi! Rokurou rêvait d’en défier un!
Ah oui, c’était Kaorie, ça par contre… est-ce qu’il osait vraiment défier Kaorie? Elle n’avait pas vraiment avoir l’air d’aimer se battre.
Mais voir que Velvet connaissait un dragon sans qu’il ne le sache!

― « Un walkie-talkie? » demanda-t-il, n’étant aucunement au courant de ces trucs. Après le fiasco avec Laphicet, Rokurou n’avait pas vraiment eu l’occasion de parler avec sa capitaine. C’est vrai qu’elle en avait parlé pour reprendre contact avec les autres prisonnières de Titania… Donc cette dragonne connaissait les autres filles aussi? À bien y penser, le samouraï connaissait rien de toutes ces dames, et il ne saurait même dire s’il pourrait les reconnaître s’il les retrouvait. « C’est probablement mieux de ne pas la contacter, je crois que les exorcistes sont toujours à ses trousses, » supposa Rokurou, omettant le fait qu’il était lui aussi un fugitif. Ce fait semblait lui passer par-dessus la tête; après tout, si les exorcistes voulaient essayer de le capturer, cela allait tout simplement lui donner une raison pour se battre, et c’était exactement ce qu’il voulait. Qu’ils le défient! Jamais ils ne gagneront contre lui! « Disons qu’elle se cache pour le moment, mais elle est en sécurité. Si tu la cherches, je peux t’amener à elle, » lui affirma-t-il d’un air connaisseur, presque autoritaire. Après tout, il ne pouvait pas tout bêtement ramener n’importe qui à sa capitaine, même s’il savait très bien qu’elle était capable de se défendre contre n’importe quelle menace.

― « Tu sais, j’entends souvent parler de ce Heldalf, mais je dois dire que j’ai aucune idée de qui c’est. Velvet veut le défaire, mais est-ce qu’il est si puissant que cela? Il ressemble à quoi, d’ailleurs? » demanda-t-il en plaçant ses mains sur ses hanches. Il savait que c’était un lord quelconque, mais Rokurou ne croyait pas que c’était un adversaire de taille pour lui. Il était convaincu qu’il pouvait se battre contre lui, et s’il était si puissant qu’on le disait, tant mieux! Rokurou avait besoin d’un vrai défi, et après qu’il allait se faire faire de nouvelles dagues, il aurait besoin de les tester!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaorie
Membre
avatar

Messages : 59
Galds : 976

Feuille de personnage
Age: 272 ans
Activité: Aventurière, dragonne.

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Ven 1 Sep - 1:13

Il semblait aussi surpris qu'elle, qu'il connaisse  Velvet mais au vu du ton qu'il avait pris, il semblait que peu fâché de la nouvelle en pensant que sa capitaine avait caché ce qu'elle était. 

Oui bien sûre que je la connais, enfin elle ne sait pas que je suis un dragon encore car je m'étais séparée d'elle avant qu'elle ne le sache.... 

Il ne savait pas à quoi l'appareil ressemblait mais sous sa forme de dragon, elle ne pourra tenir l'objet ou lui montre. Du avec un grand effort car ce n'était pas naturel pour elle de se transformer en humaine et elle le fit devant ses yeux en ne prenant que quelques minutes. Puis une fois en jeune femme, elle sortit quelque chose de sa poche qui ressemblait à un téléphone portable avec une antenne et des boutons.

Voici un Talkie-walkie, il sert à communiqué à distance avec tes camarades ou alliés ou qui tu veux tant que tu l'as dans ta liste de contacte. 

Puis il lui informa de ce que Velvet faisait en ce moment et qu'il pourrait l'amener à elle. 


Je vois...Donc si elle a les exorcistes à ses trousses nos alliés qui étaient avec elle ont le même problème ou peut être que ça s'est arrangé pour elles. Oui je veux bien que tu m'amènes à elle et si besoin je peux prêter main forte si la situation l'exige. 

Puis il ne savait pas à quoi ressemblait le maître des calamités, heureusement pour elle, elle l'avait déjà vu en compagnie de la capitaine des pirates mais celui-ci avait filé rapidement en laissant des monstres derrière lui. 


Il ressemble à un homme imposant avec une  tête de lion et regorgeant de malveillance à un haut niveau car il peut transformé ce qu'il veut en monstre ou nous mettre à mal. 

Elle espérait que la description à son sujet était suffisante et si il voulait plus de détails, il lui en donnera si jamais elle peut y répondre.

Sauf bien entendu si il acceptait de l'amener à sa chef, ce n'était pas de suite car il avait une arme à forger et elle allait l'aidé en avoir de nouvelles. 

En attendant, nous sommes ici pour que t'es de nouvelles armes, alors que choisis tu, t'enfoncer dans cette grotte pour trouver un forgeron ou allait ailleurs ? 

Elle attendit sa réponse en restant sur place et puis il pouvait remarqué sous sa forme humaine qu'elle était archère avec son arc et son carquois dans son dos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokurou Rangetsu
Admin
avatar

Messages : 65
Galds : 7041

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Activité: Daemon Samouraï

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Sam 2 Sep - 1:08

Velvet ne savait pas qu’elle était une dragonne? Ah bah il fallait le dire avant! C’était un peu enfantin certes, mais il s’en sentait déjà beaucoup plus rassuré. Ce petit sentiment de satisfaction ne dura pas longtemps, car la dragonne prit finalement une forme humaine, qui, malgré la noirceur de la caverne, se fit bien distingue. Il s’en sentait presque gêné, intimidé, ne s’attendant définitivement pas à voir une jeune belle felle. Surtout en bleu. C’était un jeu de contraires? E, est-ce que les dragons contrôlaient leurs formes humaines? Kaorie choisissait-elle d’être en bleu? Là où il avait une bête de flammes se trouvait une femme qui lui aurait fait penser à une nymphe d’une rivière. C’était… une expérience assez troublante, il devait dire.

― « Hum… À bien y penser, cette technologie, les exorcistes doivent l’utiliser aussi, non? Je ne sais pas trop si je ferais confiance à ça, les exorcistes seraient bien capables d’épier sur le walkie-talkie de Velvet. Mais je vais pouvoir t’amener à elle. Enfin, si je la retrouve, mais elle devrait être à Tesseha’lla. »

Il croisa ses bras puis descendit son regard sur les plaques de métal. C’était vrai qu’avec l’offre de Kaorie, il pouvait aller se chercher de nouvelles armes plus fortes tout de suite à la capitale, et d’une certaine manière, ça serait deux coups d’une pierre, mais maintenant qu’il était ici… quel gâchis que ça serait de ne pas chercher le forgeron! Le problème, c’était qu’il ne savait pas si c’était légende ou vérité.

― « Je me suis rendu ici pour trouver ce forgeron, alors c’est ça que je vais faire. Je peux toujours trimballer quelques plaques avec moi et laisser le reste ici. Tiens, je vais aller mettre le reste près de l’entrée, » déclara-t-il en soulevant la pile, qui n’était pas si lourde que cela ― ou du moins, pas pour ses bras musclés. Si quelqu’un devait passer par-là, avec tout l’effort que ça prenait, il pouvait se servir. Les quelques plaques qu’il arrivait à tenir sur lui devaient être suffisantes pour créer des dagues. Réparer Stormhowl ― ou en créer un nouveau ― était une priorité qu’il pouvait se permettre de se passer. Il devait avant tout être utile à Velvet, surtout s’ils devaient se battre contre un homme-lion. À bien y penser, il n’avait jamais encore vu ce genre de deamons félins, ça l’excitait quelque peu. Mais bon, quand est-ce que les combats ne l’excitaient pas?

― « Tu peux voir dans le noir sous ta forme humaine? Je crois que la grotte va en descendant, je doute qu’il y ait de la lumière plus bas, » demanda-t-il après avoir fini de transporter les plaques et être revenu auprès d’elle. Il pointa droit devant lui, dans la direction qu’il comptait prendre, de l’autre côté de l’alvéole dans laquelle eux et l’amardillo étaient. Rokurou y avait repéré un passage qui descendait vers le bas, mais d’où ils étaient, ils ne pouvaient pas voir ce qui se situait plus bas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaorie
Membre
avatar

Messages : 59
Galds : 976

Feuille de personnage
Age: 272 ans
Activité: Aventurière, dragonne.

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Sam 2 Sep - 2:51

Elle le rassura de la provenance des talkie walkie pour qu'il ne s'inquiète pas et qu'il puisse les utiliser lui même. Puis il avait l'air gêné en voyant à quoi elle  ressemblait en humaine et ce n'était pas son bute mais il est vrai de passer de dragon à une jeune femme pouvait déstabiliser. 


Ne t'en fais pas pour ça aucun risque, ils ne sont pas aux exorciste et notre réseau est privé programmé par une cyborg de Tesseha'lla qui nous les a donné.

Elle le laisse mettre les plaques de métal à l'entrée et il savait très bien s'en sortir seul. Elle attendit qu'il revienne pour qu'ils puissent explorer  cette grotte et elle n'avait auucun soucis pour voir dans le noir. 


Oui mes sens restent identiques même sous cette forme donc ça ne change rien pour moi et je me fais très bien à l’obscurité en voyant parfaitement. 

Elle ne sentit aucune présence ou danger potentiel et préférait ouvrir la marche en ayant ses sens bien  aiguisés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokurou Rangetsu
Admin
avatar

Messages : 65
Galds : 7041

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Activité: Daemon Samouraï

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Sam 2 Sep - 3:29

Il fut étonné de la voir prendre l’avance, son attitude détonant clairement avec son apparence. Après tous, les archers ne se tenaient-ils pas vers l’arrière? Quoiqu’il était vrai qu’en tant que dragon, elle ne devait probablement se comporter comme l’humain typique. Enfin, peut-être qu’elle vivait dans un village comme n’importe quel humain, qu’est-ce qu’il en savait? Et… il était encore trop déstabilisé par cette transformation pour oser lui poser des questions sur sa façon de vivre. C’était un peu dur à expliquer, car en temps normal, Rokurou n’était pas quelqu’un qui se gênait pour un rien, mais cette situation était quelque peu bizarre pour lui. Il était pourtant du genre téméraire, mais ce genre d’inconnu où on ne savait trop s’ils étaient alliés ou en terrain neutre… Il était mieux de se montrer respectueux et ne pas la froisser. Après tout, s’ils allaient devoir travailler ensemble plus tard avec Velvet, il était mieux de se montrer gentil. Avec quelqu’un de sa taille, il se le serait permis, mais il n’était littéralement pas de taille envers elle, et c’était une nouveauté pour lui.

Le chemin qui se traçait devant eux se retournait vers le bas, et après une descente en spirale, ils se retrouvèrent dans un espace ouvert et encore plus large que l’étage du haut. Il y avait une faible lueur bleutée généralisée, captée par des chutes d’eau qu’ils avaient perçues durant leur descente. Le chemin s’était transformé en un mince pont qui se rendait de l’autre côté de l’espace, pour ensuite longer le mur jusqu’au fond. Rokurou s’approcha du bord, n’ayant aucune peur des hauteurs. Les chutes formaient un bassin d’eau au fond, où il y avait des champignons qui émettaient une lueur bleue. Le samouraï y voyait aussi quelques poissons, rien de trop exotique. Il voyait que juste au-dessus du niveau d’eau se trouvait une autre entrée.

― « Quelqu’un pourrait facilement vivre ici. Il y a de l’eau et de la nourriture. Un forgeron pourrait facilement établir son refuge ici, » déclara-t-il avec les bras croisés, avec à nouveau un air de fin connaisseur. Après tout, si jamais Rokurou décidait de vivre en réclusion, cet endroit serait parfait pour lui. Bah, plus ou moins, mais il se voyait bien s’établir ici. Sans avertissement, il sauta dans le vide pour plonger, quelques instants plus tard, dans l’eau. Son plongeon soudain effraya les poissons, ce qui ne lui fit aucune peine. Il revint à la surface quelques secondes plus tard, ses cheveux plaqués à la figure, et il dut passer une main sur celle-ci pour pouvoir les décoller. Sans se préoccuper de Kaorie, qui descendrait bien de la manière qu’elle voudrait, il nageait jusqu’aux rebords et se hissa sur la roche, juste devant l’entrée. Alors qu’il poussait sur ses bras, il releva la tête, son attention attirée vers cette entrée obscure. Il y sentait une malveillance qui l’étonnait.

― « Il y a quelque chose là-bas, » déclara-t-il après s’être relevé, sans se retourner vers la dragonne. Quelque chose clochait… mais il n’arrivait pas à saisir ce que c’était. C’était comme s’il y avait une présence divisée. Montrant enfin sa témérité, il saisit ses piteuses dagues et s’enfonça dans l’obscurité, n’hésitant jamais devant le danger.

Le nouveau chemin s’ouvrait sur un long corridor obscur, et plus qu’il s’y enfonçait, plus qu’il avait l’impression de quelque chose de pas correct. Ce n’était pas juste un mauvais pressentiment; il y avait une présence, mais il n’y avait pas de vie. Il y avait une entité, mais elle était divisée. Qu’est-ce que ça pouvait bien être…

― « Fais attention Kaorie, je ne pense pas que ça soit un deamon ordinaire, » lança-t-il à la dragonne, comme s’il avait déjà oublié qu’elle n’était pas un simple humaine ordinaire. En fait, avec sa nouvelle apparence, il la considérait maintenant comme une elfe des rivières, une nymphe à l’apparence délicate. C’était dur pour lui de se souvenir qu’elle était bien plus robuste qu’il ne le serait jamais! (Enfin, non, Rokurou était convaincu qu’il pouvait être plus robuste qu’un dragon, et s’il ne l’était pas, il allait le devenir, il allait en faire sa priorité.)

En effet, le pressentiment du samouraï s’avéra vrai; lorsqu’ils débarquèrent dans une pièce faiblement illuminée par quelques rares champignons fluorescents bleus, ils se firent attaquer par des épées animées. Un sourire se dessina sur le visage du jeune deamon; le voilà qu’il était dans son élément! Le combat d’épée, c’était sa raison de vivre. C’était ce qui faisait de lui un homme. Il était né dans les lames, et il allait en faire sa vie!

Après quelques échanges de coups entre ses dagues bon marché et ces épées, Rokurou se rendit compte que ces lames étaient superbement forgées. La rumeur du forgeron était donc vraie? Mais pourtant, il ne voyait rien qui aurait pu créer ces épées… S’étaient-elles donc forgées toutes seules? Mais comment? Qu’est-ce qui pouvait bien contrôler ces épées?

― « Kaorie, est-ce que tu vois quelque chose? On dirait que quelqu’un contrôle ces épées, mais je ne vois rien! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaorie
Membre
avatar

Messages : 59
Galds : 976

Feuille de personnage
Age: 272 ans
Activité: Aventurière, dragonne.

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Sam 2 Sep - 3:45

Ils avancèrent sans le moindre danger jusqu'à atteindre une falaise et Rokurou passa en premier. Elle n'avait évidemment pas peur du vide étant habituée à voler mais le suivit sans vraiment de difficulté. Elle le vit plonger et remonter au bout de quelques temps à la surface pour se diriger vers un rebord en pierre un peu plus loin. 

Elle décida d'en faire autant même si cela allait tremper ses habits et se mit à sauter en faisant un plongeon assez délicat. Elle remonta à la surface et ses cheveux long d'une couleur bleutée étaient désormais mouillés, ainsi que sa robe mais elle ne s'en préoccupa pas trop, tout cela séchera. Elle monta le rebord et suivit le daemon dans le passage. 

Elle avait sentit la présence démoniaque et sans qu'il lui dise quoi ce soit elle avait son arc en main prête à décocher ses flèches si nécessaire mais elle ne s'attendait pas à ce genre d'ennemi. Elle ne voyait rien non plus en ayant pourtant une parfaite vision dans la nuit comme si leur adversaire avait la faculté de se rendre invisible et il faisait bouger ses épées. Elle fit confiance en ses flèches et tira dans la direction susceptible de toucher la cible qui contrôler les armes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokurou Rangetsu
Admin
avatar

Messages : 65
Galds : 7041

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Activité: Daemon Samouraï

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Sam 2 Sep - 3:59

La flèche ne toucha rien, mais les lames eurent un sursaut lorsqu’elle passa par-là. Rokurou tourna la tête vers où la flèche avait frappé le mur, mais l’assaut des épées captura son attention. Le samouraï devait faire un effort extraordinaire pour empêcher les lames de s’en prendre à Kaorie, voulant prendre en charge toutes les épées. Une, deux, trois… Il réalisa qu’il y avait là huit lames. Une entité qui pouvait contrôler huit lames… une pieuvre? Ils étaient près de l’eau, après tout. Mais comment une pieuvre pouvait bien contrôler des lames ainsi? Non, ça ne pouvait pas en être une, ces lames valsaient dans des directions complètement opposées, comme si elles avaient toutes un esprit unique, leur propre volonté.

― « Un esprit! C’est un esprit! » s’exclama-t-il, en retournant la tête vers où Kaorie avait touché l’esprit, sans pouvoir lui faire de l’effet. « Ces épées sont hantées par un esprit! » Mais comment défaire un esprit comme cela? Il n’avait pas vraiment d’expérience en la matière… Tout ce qu’il savait faire, c’était se battre contre d’autres épéistes, les mettre au défi pour leur montrer que son style était le meilleur. Ce fantôme n’était pas un épéiste; il n’avait aucune forme! Il arrivait à pressurer Rokurou uniquement par le nombre de lames à sa disposition, s’il n’avait que deux lames, Rokurou n’en ferait qu’une bouchée. Faiblard! Lâche… il se cachait derrière la quantité, pas la qualité!

― « Grrr! Mes dagues sont trop faibles, il faut les immobiliser! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaorie
Membre
avatar

Messages : 59
Galds : 976

Feuille de personnage
Age: 272 ans
Activité: Aventurière, dragonne.

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Sam 2 Sep - 4:06

Elle avait compris qu'ils n'y arriveraient pas en procédant ainsi et ramassa sa flèche encore intacte et chercha à viser au bon endroit. 

Elle dirigea son tire ailleurs et c'était vers l'une des épées pour faire lâcher prise à l'esprit qui aurait été de nouveau surpris par son attaque improvisée mais elle ignorait si cela aller marcher car elle ne pouvait rien faire contre des épées et en dragon est ce qu'elle pourrait les briser une à une ? 

Tout en espérant que son tire fasse mouche, elle réfléchissait à son idée de broyer les épées avec ses crocs en se transformant ou en les faisant fondre avec ses flammes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokurou Rangetsu
Admin
avatar

Messages : 65
Galds : 7041

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Activité: Daemon Samouraï

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Sam 2 Sep - 4:23

La lame ainsi déstabilisée trembla dans les airs un instant, mais avant que l’esprit reprenne sa saisie sur cette épée, Rokurou s’en empara, à la surprise du deamon fantôme. Concentrant ses efforts pour reprendre la lame de l’emprise du samouraï, les autres épées se firent moins agressives, et le jeune deamon, habile épéiste de formation, sut les maîtriser. Cette épée, bien que plus longue que ce à quoi il s’était juré d’utiliser, était si bien forgée qu’elle fut fluide dans les mains de Rokurou. Le samouraï devait serrer sa poigne pour pas que la lame s’échappe de sa main, mais il fut capable de briser une des épées sans le moindre effort. Au premier bris, les six autres lames s’immobilisèrent sous la surprise et la peur, et le jeune homme en profita pour laisser tomber son autre dague pour pouvoir s’emparer d’une autre épée. Maintenant, il était armé de deux épées magnifiquement fabriquées, et il avait récupéré toute sa confiance en sa capacité de pouvoir annihiler tout ce qui existait dans ce monde.

Kaorie n’eut aucunement besoin de se changer en dragon; maintenant proprement armé, il abattit les lames une à une, se servant de ses artes pour contrer les coups habilement. Même si ces lames étaient visiblement forgées de la même manière et du même métal, la différence claire entre les habiletés de Rokurou et de l’esprit était si pesante que le fantôme n’avait plus aucune chance contre lui. Paniqué, l’esprit n’arrivait pas à partager son attention entre les lames libres et celles prises entre les mains du samouraï, et lorsqu’il se décida enfin à les abandonner, il fut trop tard. Il ne lui restait plus qu’une épée, et Rokurou n’en fit plus qu’une bouchée. Et voilà. C’était comme ça qu’on battait un esprit.
Mais pas comme ça qu’on le tuait.

― « Où est-il!? » s’énerva le jeune homme, voulant frapper plus, étant assoiffé de combat. Il cherchait frénétiquement autour de lui, mais l’esprit était complètement invisible, replié dans un coin avec terreur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaorie
Membre
avatar

Messages : 59
Galds : 976

Feuille de personnage
Age: 272 ans
Activité: Aventurière, dragonne.

MessageSujet: Re: Rangetsu Style   Sam 2 Sep - 4:48

Kaorie ne pouvait pas le voir non plus n'étant pas capable de voir les esprits tout comme lui même ses sens de dragons n'arrivaient pas à le repérer. 

Au moins une bonne chose de faite, il avait pu grâce à son intervention récupérer l'épée qu'elle avait visé avec sa flèche et en briser une. Puis en prendre une second pour s'aider à  se débarrasser des autres lames. Sans ses épées, l'esprit daemon était vulnérable et sans défense mais il restait tout de même invisible en se cachant par peur certainement.

Je crois qu'il se taire dans un coin en te craignant maintenant, est-il nécessaire de le tuer ? Si encore nous pouvions tuer un esprit... Il n'est plus d'aucune menace dans l'état actuel et il est toujours invisible....

Elle chercha la présence de l'esprit mais sans la sentir, c'était quasiment impossible, Milla ou Naomie auraient été bien pratique à ce moment là pour les aider....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rangetsu Style   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rangetsu Style
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [WIP] Trak scratchbuild - DoW style
» Tournoi draft African Style 21 Mai
» Maison du Rohan style maison canadienne.
» Quel est votre style de musique ?
» Avatar by clem style

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales Of Universe :: L'Univers RP :: Continent d'Efinea :: Forêt des Cheagles :: Gorge de Bermia-
Sauter vers: