Tales Of Universe

Le continent d'Efinea est en proie aux daemons et à la malveillance, un mal rampant qui contamine le cœur des hommes et qui détruit les esprits élémentaires. Ralliez une alliance de jeunes héros de tout bord prêts à se battre pour protéger leur monde.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alyssa Schnein
Membre
avatar

Messages : 15
Galds : 315

Feuille de personnage
Age: 122 ans
Race: Daemon/Vampire
Activité: Mercenaire

MessageSujet: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   Mer 13 Sep - 0:10

Ah, enfin une quête. En plus avec de la tuerie d'humain gratuitement que demander de plus !
Je m'étais retrouvé par contre obligée d'embarquer quelqu'un d'autre vu qu'on était apparemment deux sur la quête. Je me retrouve donc obligée de bosser avec un mec, ultra bien habillée. Le genre de gars avec un balais tellement profond dans le cul, que tu lui sors une blague un peu délire il te regarde comme si t'étais tarée.

Enfin bref, j'ai passé la plupart du temps à ignorer sa présence. On était arrivé au village, et je fis signe au beau gosse distingué :

-Je te laisse discuter avec le chef, moi c'est pas mon domaine la négociation.






Je commençais à me promener dans le village, voir ce qu'il se passait dans le coin et voir surtout si il y'avait des choses intéressantes pour faire des expériences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Windor
Membre
avatar

Messages : 86
Galds : 1529

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Race: Daemon
Activité: Roi de Windor

MessageSujet: Re: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   Mer 13 Sep - 8:36

Le roi fut plus que surpris que de voir qu’il aurait un partenaire pour cette mission. Peut-être parce que d’habitude, il travaillait avec sa meilleure amie. Et aujourd’hui, elle n’était pas là. Elle était sûrement en mission, peut-être pour la garde, il n’en avait aucune idée. Après leur dernière chasse dans les bois près du village des Cheagles, ils s’étaient séparés et elle avait quitté la ville.

Sur son chemin de retour, il eut vent d’une requête venant d’un village subissant la pression d’un sans-cœur, et comme les ressources de la garde royale se disaient trop occupées, Richard décida d’y aller soi-même. N’était-ce pas là le scénario typique? Un pauvre village dans un coin reculé de la région, intimidé par des brigands, ne rapportant pas assez pour la capitale. Les coûts étant plus élevés que les profits anticipés, tout le monde était « trop occupé ». La bonne foi, ce n’était pas pour les paresseux.

Alors de voir cette femme se pointer au village, la mine rechignée comme si elle s’était levée du mauvais pied, cela lui semblait être d’un surréalisme irritant. Lambda lui susurrait dans son esprit que c’était une vampire, et il ressentait sa malveillance. Pourquoi une vampire deamone viendrait au secours d’un village? Quelque chose clochait. Allait-elle elle aussi abuser de l’innocence de ces citoyens? Pourtant, la regarder agir ainsi lui faisait penser à une adolescente. N’était-ce qu’un trop plein d’ennui?

― « Visiblement… » répondit-il à la suite de la deamone qui gambadait déjà au loin, le laissant seul avec le chef. Le maire du village semblait aussi assuré qu’un chaton orphelin, mais malgré ses mauvaises humeurs, Richard était bel et bien plus doué en diplomatie que cette femme.

― « Nous répondons à votre quête. Le 1er… »
― « Demain, o-oui, c’est, c’est demain. Il va venir demain. A, avec ses hommes. Ils vont tous venir demain. »

Le roi retourna la tête vers sa partenaire, qui semblait dévisager les gens comme s’ils étaient des rats de laboratoire. Eh bien, en espérant qu’il n’ait pas à se battre avec elle avant que les brigands n’arrivent!

― « À quelle heure? Je suppose qu’ils passent par la seule entrée du village! »
― « Oui. Oui, oui, euh… oui. Ils, ils viennent quand le soleil se lève. Oui. »
― « Avant que les gens ne se dispersent pour travailler dans les champs. Logique… »
― « A-ah…? »

Richard réalisa qu’il ne mettait pas vraiment le maire à l’aise, qui devait être très stressé par cette histoire de brigands. « Ne vous inquiétez point, je ne fais que réfléchir tout haut. Vous pouvez dormir en paix demain matin, nous allons arrêter ces voyous avant qu’ils n’atteignent Stonebury. »
― « Mais… vous n’êtes que deux…? »
― « Est-ce là un problème? » demanda Richard en haussa un sourcil, ne s’attendant pas à ce genre de réaction. « Sont-ils si nombreux que cela? »

Le maire hocha de la tête nerveusement. « Au moins une cinquantaine. Assez pour couvrir toutes les maisons ici en même temps. »

Hum… cela était quelque peu ennuyeux. Le roi ne s’était pas attendu à ce qu’il y ait autant d’adversaires. Il était sous l’impression que c’était un petit gang, d’entre 5 à 20 individus. Mais nous sommes capables de maîtriser une armée à nous seuls… articula Lambda dans son esprit, ce à quoi Richard ne réagit pas, comme s’il était perdu dans ses pensées.

― « Vous savez où ils se cachent normalement? » demanda-t-il au maire, ce à quoi le concerné signala que non par la tête. Richard croisa ses bras. Ils auraient pu aller les voir directement, mais de toute apparence, ils allaient devoir patienter sagement jusqu’aux petites heures du matin pour les embusquer devant le village. Malheureusement, deux chemins menaient au village, alors ils allaient vraiment devoir attendre dans l’entrée.

― « Soyez rassurés, ils ne reviendront jamais dans votre village, j’en fais le serment. Je vais m’occuper personnellement de ces hommes, peu importe combien ils sont, » trancha Richard pour ensuite tourner les talons et rechercher la vampire avec qui il était jumelé. Une fois qu’il la repéra, il l’interrompit dans ses actions afin d’avoir son attention, ne prenant aucun soin pour sembler plaisant ou amical.

― « Ils seront environ une cinquantaine, et ils vont arriver à l’aube. Nous allons donc les attendre devant le village avant que le jour ne se lève. Soyez prête à vous battre… même si je sens que cela ne vous dérange aucunement, » décida-t-il directement, comme si elle n’avait pas le choix. De toute façon, si elle voulait en faire qu’à sa tête, elle en était le bienvenue; il avait décidé de son plan de match, et à moins qu’elle avait une idée de génie, il se voyait mal changer d’idée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Schnein
Membre
avatar

Messages : 15
Galds : 315

Feuille de personnage
Age: 122 ans
Race: Daemon/Vampire
Activité: Mercenaire

MessageSujet: Re: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   Ven 15 Sep - 13:43

J'examinais un peu les habitants, ainsi que les habitations. Eux n'étaient pas intéréssants, et j'écoutais d'une oreille distraite la discussion entre le mec et le chef du village. On voyait qu'ils étaient un peu pâle, sûrement dû à la malnutrition à cause des barbares ? C'était trés probable... Bon, il n'y avait pas grand chose d'intéréssant à voir.

Je m'approchais d'une maison seulement plus abimée que les autres, et alors que je regardais un mur de la maison, j'entendis la voix de l'autre type qui est censé être mon allié.
50 ? Les arrêter avant le village ? Cela être difficile quand même, je pense que il ne se rends pas compte que l'on risque de voir les barbares passer sur les côtés.

T'es sûr ? Parce que si un seul barbare passe il va tuer tout les habitants. On ne peut pas les faire évacuer le village cette nuit, comme ça on sera tranquille demain pour commettre le petit masssacre de barbare. Pas de perte civile, plus de récompenses.

Je pris un petit sourire sarcastique, en mode "tu n'y as pas pensé hein."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Windor
Membre
avatar

Messages : 86
Galds : 1529

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Race: Daemon
Activité: Roi de Windor

MessageSujet: Re: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   Ven 15 Sep - 19:40

― « Les évacuer? Eh bien allez-y, ne vous gênez pas, » dit-il en tendant le bras vers les civils qui se tenaient près d’eux. Ceux-ci les dévisagèrent avec horreur, comme si l’idée leur était absolument farfelue. « Dites-leur que si jamais un bandit rejoint le village et qu’il n’y voit personne, il ne mettra certainement pas le feu dans leurs maisons. Dites-leur qu’il est complètement sécuritaire d’abandonner leurs maisons, que si jamais nous rations notre coup, ils ne souffriront d’aucune perte. » Les villageois s’éloignèrent du duo, sans dire aucun mot.

― « Vous avez toute la nuit pour les convaincre, mais vous devez comprendre que ce village est tout ce qu’ils ont. Certains vont certainement s’enfuir, et je ne serais pas surpris s’il s’agissait des plus riches ou des enfants et leurs aînés. Mais ceux qui ne peuvent se permettre de tout perdre, parce que leurs maisons et leurs champs sont tout ce qu’ils ont, ils ne voudront jamais s’en aller. Bien que votre argument soit logique, il est impossible à appliquer. Et puis, si tout ce qui vous intéresse, c’est la récompense, vous pouvez avoir la mienne, tant que vous vous assurez qu’aucun de ces brigands n’atteignent le village. »

Cela dit, il était vrai qu’il fallait trouver un moyen de bloquer leur chemin. Richard était convaincu qu’avec la peur, il saurait les maîtriser, mais il lui fallait un plan B au cas où. Après tout, le roi n’avait aucune idée de quoi ils avaient l’air, bien qu’il avait un fort doute que ces gens soient tous des deamons. Peut-être le chef l’était… et peut-être même que certains de ses plus haut-gradés l’étaient aussi, mais pour qu’ils s’en prennent à un petit village comme celui-ci, ils ne pouvaient être forts. Il n’y avait que des faiblards pour se rabaisser à intimider des paysans comme ceux-là. Évidemment, s’ils pouvaient les retrouver avant qu’ils n’arrivent…
Shella lui manquait.

― « Bien entendu, la meilleure solution serait de les retrouver avant qu’ils n’arrivent ici, mais la région est plutôt grande. Même s’il n’y a qu’une seule entrée, le chemin se bifurque droit devant, et les deux voies mènent à des endroits tous les deux aussi propices à une cachette que l’autre. Mais nous avons toute la journée pour cela, n’est-ce pas? » ironisa-t-il, se retenant à peine de lever les yeux au ciel. Ils avaient aussi toute la journée pour trouver un plan B, à bien y penser…

― « D’ailleurs, si vous comptez encourager les villageois à évacuer, il vous faudra les reconduire; c’est évident que ces bandits vont les guetter. S’ils voient qu’ils s’enfuient, ces vauriens vont les attaquer. Ils auront besoin d’une escorte. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Schnein
Membre
avatar

Messages : 15
Galds : 315

Feuille de personnage
Age: 122 ans
Race: Daemon/Vampire
Activité: Mercenaire

MessageSujet: Re: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   Sam 16 Sep - 13:51

Il pensait pouvoir me faire la moral ? Me dire que les faire évacuer était une mauvaise idée ? Et puis quoi encore ? Je le regardais dans ses yeux rouges, proche de ceux d'un vampire, je restais calme car 50 à moi toute seule sans perte dans les villageois n'était pas possible.

Et qu'est-ce qui est le mieux à ton avis ? Perdre leurs affaires et être capable de tout reconstruire ou alors mourir parce qu'ils sont restés et avoir toujours leurs biens même si cela ne leur servira plus à rien.
La récompense ? J'aurais déjà suffisament de récompense sans celle des villageois. Si ce sont des pillards leur matériel filera pas mal d'argent à celui qui les revendra.


Par contre le dernier point... Des guetteurs... Elle eut une illumination.

Deux questions simples. Tu as un pouvoir pour détecter les êtres vivants de 1 ? De 2.

Elle baissa la voix :
Est-ce qu'un traitre peut se trouver parmis les villageois pour simplifier le pillage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Windor
Membre
avatar

Messages : 86
Galds : 1529

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Race: Daemon
Activité: Roi de Windor

MessageSujet: Re: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   Lun 18 Sep - 5:56

Richard soupira, sans trop exagéré pour ne pas offenser la dame. Bien sûr qu’il savait que c’était mieux d’évacuer le village, là n’était pas la question. Le problème, c’est que les villageois ne voudront pas, et si elle pensait pouvoir les intimider à sortir, de la même manière que ce gang de voyous, eh bien qu’elle ne se gêne pas! Le roi savait très bien qu’il était mieux de trouver une autre solution, précisément parce qu’ils n’étaient que deux et n’avaient pas le temps. Si l’armée s’était pointée, ils auraient pu se diviser en escortes et en gardes, car c’était quasiment impossible de convaincre tout le monde de quitter.

― « Je peux reconnaître un deamon… » concéda-t-il, sans répondre directement à sa question. Pouvait-il détecter une vie à travers un mur? Non, il ne « voyait » pas d’auras ou quoique ce soit. Il avait simplement les sens bien plus aiguisés, et il était assez sensible pour détecter la malveillance, et Lambda savait s’y connaître en races étrangères. Si elle s’attendait à ce qu’il puisse tout bonnement « scanner » la région pour détecter les brigands, alors la réponse était non.

― « Une taupe… » Richard passa lentement son regard sur le village, où la tension était à son apogée. C’était fort possible, en effet. Mais comment la repérer? Il ne pouvait tout de même pas lire dans les pensées et détecter les intentions des gens!

― « Vous savez quoi? Allons-y avec votre plan. Nous allons évacuer le village, » déclara-t-il tout haut, d’une voix bien audible. « Je vais aller en parler avec le maire sur le champ pour pouvoir organiser cela! » Puis, il se pencha légèrement vers sa partenaire, prenant une voix beaucoup plus basse. « Surveillez l’entrée du village; si quelqu’un sort, ça va être notre traite. »

Le roi se dirigea à nouveau vers le maire, sentant les regards sur lui. Discrètement, il leva les yeux au ciel; il n’y voyait aucun oiseau, et il n’entendait aucune volaille. Ce village n’avait-il aucune poule? Il ne semblait pas y avoir de pigeon voyageur dans le coin, c’était au moins cela… Il y avait cependant la possibilité que la taupe, s’il y avait lieu, ait un accès avec ces vauriens, peut-être une entrée secrète dans un sous-sol. Si c’était le cas… son plan allait être un échec. Il va falloir tuer tous les villageois alors, murmura Lambda dans son esprit, feignant la tristesse. Pas question; je ne me transformerai tout simplement pas devant ces villageois, un point c’est tout. objecta le roi, en fronçant des sourcils, ce qui apeura le maire qui le voyait venir. Et alors, comment comptes-tu tuer ces cinquante hommes, sans mes pouvoirs? demanda l’esprit maléfique en lui, ce à quoi il choisit de ne pas répondre.

― « Nous comptons évacuer le village; j’aimerais demander votre aide, » demanda le roi, l’air plus neutre, en baissant la tête devant le maire.
― « Mais… nos maisons… »
― « Je suis prêt à assumer toute perte engendrée par ce plan. Si jamais ces bandits mettent le feu à votre villa― »
― « Le feu! Vous croyez qu’ils vont mettre le feu! » s’inquiéta le maire, et quelques personnes autour de lui eurent l’air tout aussi horrifié.
― « Il n’en est pas question, je reste ici! Vaut mieux de loin leur donner toutes nos récoltes que de tout perdre! »

Les villageois indignés s’énervèrent tout autour du roi, qui soupira sans retenue. C’était exactement le genre de réaction à laquelle il s’était attendu. Après tout, ce n’était pas comme s’ils étaient en danger de mort; ils n’avaient qu’à donner leurs récoltes et ils étaient tous sains et saufs. Seuls ceux qui refusaient d’obéir subissaient la fureur de leur bourreau.

― « Qu’en est-il de ceux qui ne peuvent pas payer? » demanda-t-il alors, assez fort pour couvrir les indignations. Le brouhaha se tut petit à petit. Richard en profita pour jeter un coup d’œil vers l’entrée du village; personne ne semblait s’être échappé encore. Il remarqua que la plupart des villageois était à présent à ses côtés. Merde, si Shella était avec lui, il aurait pu se fier à elle pour vérifier les maisons du village! Toute personne qui n’aurait pas été autour de Richard aurait pu être un suspect! Il grogna, puis regarda sa partenaire vampire. Il se retourna vers elle, puis lui fit un petit coup de la tête pour l’encourager à quitter son poste. D’ici, il pouvait voir si quelqu’un tentait de s’enfuir, et elle pourrait donc passer le village au peigne fin pour trouver des gens suspects.

― « Toute personne qui ne peut pas payer leur part demain devra me suivre. Nous allons les évacuer, » déclara-t-il après qu’il eut l’attention de tous ceux qui étaient autour de lui.
― « Mais ils vont bien s’en rendre compte! Ils verront les maisons vides et ils s’acharneront sur nous! C’est nous qui vont devoir payer pour eux! Ils vont NOUS tuer! »
― « Il a raison! Pourquoi est-ce qu’on doit souffrir pour eux? Vous allez mettre la sécurité de tout le village en jeu si vous les faites sortir! »
― « Allons, ayez confiance en nous! »
― « Vous n’êtes que deux! Que pouvez-vous bien faire contre tous ces hommes? Et combien de temps ça va vous prendre pour évacuer? Ils vont être là demain matin! Si vous n’êtes pas là à ce moment-là, nous allons tous mourir! »
― « Une ou deux personnes en moins, ce n’est pas la fin du monde… pas besoin de mettre toutes nos vies en jeu juste pour ceux-là… »

Richard sentit son sang bouillir suite à cette remarque. Il dévisagea l’homme, mais reprit rapidement son attention sur l’entrée du village. Comment osaient-ils! Si égoïstes! Personne ici n’allait s’offrir pour endosser les plus démunis du village? Ils préféraient simplement les sacrifier? Il se demanda alors si les morts des mois précédents n’avaient pas été eux aussi des sacrifices. À en juger le visage défait du maire, il eut l’impression que si.

― « Eh bien parfait, vous pouvez rester ici. Ceux qui ont peur pour leur vie, vous n’avez qu’à me suivre, » déclara-t-il en relevant le menton, se dirigeant tout droit vers l’entrée du village, se frayant un chemin à travers les villageois sans ralentir ou s’excuser. Finalement, personne n’avait quitté le village, ce qui le laissait croire que soit la ou les taupes avaient un autre moyen de communication, ou qu’il n’y en avait tout simplement pas.

À sa grande surprise, alors qu’il attendait le retour de la vampire deamone, quelques villageois s’étaient amassés autour de lui; quelques femmes bien minces, des orphelins, des vieillards. Seigneur… il regrettait ce plan maintenant, il ne voulait certainement pas perdre son temps à escorter des gens dans un autre village!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Schnein
Membre
avatar

Messages : 15
Galds : 315

Feuille de personnage
Age: 122 ans
Race: Daemon/Vampire
Activité: Mercenaire

MessageSujet: Re: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   Mer 11 Oct - 11:59

Hmm... Il écoutait mon plan sur l'évacuation. Cela était étonnant... Enfin, j'avais à peu prés compris son plan. Il surveillait l'entrée, je bougeais de maison en maison en gardant une oreille sur la discussion.
Je ne voyais personne, mais une voix me fit tiquer.
Je me dirigeais vers le groupe et choppa à la gorge le mec qui venait de dire qu'ils pouvaient sacrifier quelques personnes. Mon regard se fit violent, alors que mon collier bougeait légérement.


-Ose redire une seule fois que tu peux sacrifier des vies humaines, et la tienne partira en premiére sac à merde.


Ma voix s'éleva pour que tout le monde entende :

-Le premier qui suggère de nouveau de sacrifier des gens du village aura un sort pire que la mort ! VOUS AVEZ TOUS COMPRIS ?


Tout le monde se tut, alors qu'elle se dirigea vers le blond pompeux. Elle vint poser une main sur son épaule.

-Reste ici pour les surveiller. Je vais escorter les villageois, et ne t'inquiéte pas pour eux je suis une daemone mais avec des principes. Jamais faire de mal aux innocents et aux personnes bonnes.



Je commença à sortir du village faisant signe aux personnes trop pauvres pour payer de me suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Windor
Membre
avatar

Messages : 86
Galds : 1529

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Race: Daemon
Activité: Roi de Windor

MessageSujet: Re: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   Ven 10 Nov - 1:58

Richard n’aimait pas trop l’idée de laisser partir la vampire ainsi avec quelques villageois, et ce n’était pas parce qu’il ne lui faisait pas confiance. Certes, elle avait des principes, peut-être pas aussi développés que les siens, mais jamais il n’oserait croire qu’elle en profiterait pour les tuer. Par contre… les bandits pourraient eux le faire.

Cela dit, il n’avait pas le choix; il devait rester ici, au cas où ils en profiteraient pour attaquer maintenant. Certes, c’était contre logique, mais justement, les bandits n’étaient pas des êtres logiques. La justice ne s’appliquait pas à eux, selon eux. Et Richard allait leur prouver le contraire.

Le roi décida néanmoins de profiter de ce temps pour examiner les maisons. La suggestion de la vampire était excellente; il devait certainement y avoir un traître dans le village. Un peu difficile à trouver, mais Richard était un homme déterminé. Il profita de l’occasion pour demander au maire du village s’il pouvait vérifier les bâtiments, afin de s’assurer qu’ils seraient solides, au cas où. Le maire pensa aussitôt qu’ils allaient devoir se baraquer dans leurs maisons, et il s’élança précipitamment vers sa demeure, se gardant à peine une seconde pour accorder la permission que Richard recherchait.

Bien heureux de ce petit dénouement, Richard se mit aussitôt à l’ouvrage. Il n’avait aucune idée si la vampire allait revenir avant l’aube, ou même avant la nuit, mais il savait qu’il avait au moins quelques heures libres devant lui pour passer le village au peigne fin. Si la plupart coopéra, quelques-uns se montrèrent réticents. Bien entendu, le roi avait du bon sens; les dames âgées ne voulaient jamais qu’on rentre chez elles, et il n’insistait pas trop. Cela dit, il savait que des traîtres pouvaient se cacher n’importe où, et il analysait chaque maison sans aucune exception. Il se contentait tout bonnement de revenir plus tard lorsque des gens se montraient trop réticents. Il nota les maisons où les propriétaires le suivaient de trop près, comme s’ils avaient quelque chose à cacher, mais au final, il ne trouva rien qui laissait présager la présence d’une taupe ― ou du moins, pour le moment.

Lorsqu’il eut fini sa ronde, le soleil se couchait et les gens rentraient à la maison. Un peu déçu de n’avoir rien trouvé, il s’apprêtait à quitter le village pour aller faire une reconnaissance de terrain lorsqu’il vit la vampire arriver, à sa surprise. Il ne s’attendait pas à ce qu’elle soit de retour aussi rapidement.

― « Et puis, tout s’est bien passé? » demanda-t-il avec une pensée d’inquiétude pour les paysans qui avaient acceptés de se faire escorter ailleurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Schnein
Membre
avatar

Messages : 15
Galds : 315

Feuille de personnage
Age: 122 ans
Race: Daemon/Vampire
Activité: Mercenaire

MessageSujet: Re: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   Jeu 4 Jan - 2:03

Bon, ils étaient pauvres, vieux et pas forcément en forme. Autant leur filer un petit coup de main non ? Je pris un peu de temps, et récupéra quelques herbes peu rare pour leur donner une potion qui les nourrirait. Cela n'étais pas recommandé de ne manger que ça, mais ils étaient suffisamment affaiblis pour que cela soit utile sur eux. Cela eu même un petit effet dopant, bon à noté ça.

Cela nous permit d'atteindre le village beaucoup plus rapidement que prévu, et je leur laissa quelques pièces pour qu'ils passent la nuit là bas, les pillards n'étant pas passés.

Le temps de revenir, il faisait presque nuit, et cela surpris presque mon compagnon. Je lui lâcha un  petit sourire, bien marrant.

Bien sûr, ils ont tous fini en chair à saucisse et moi je m'en sors sans rien. C'est exactement ce qu'on voulait non ?

L'intonation de ma voix puait l'ironie à 15000 kilomètres, mais c'était marrant. Je me rapprocha bien plus de lui, venant presque à me coller à lui.

-Et concernant ma... Petite idée ? Tu as trouvé des choses pour ?

Là, j'étais sérieuse, et tentais de dissimuler le fait de chercher un traitre dans le village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Windor
Membre
avatar

Messages : 86
Galds : 1529

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Race: Daemon
Activité: Roi de Windor

MessageSujet: Re: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   Ven 26 Jan - 19:20

Richard ne releva pas l’ironie, étant plus préoccupé par leur mission. Il ne leur restait que quelques heures avant que les bandits ne débarquent, et ils n’avaient, pour ainsi dire, aucune piste. Déjà qu’ils ne s’entendaient pas sur la façon de s’en prendre à eux… Le roi voulait toujours leur tendre une embuscade avant qu’ils n’arrivent au village, car il croyait en sa force. Ou enfin, plutôt à celle de Lambda.
 
― « Non… » répondit-il dans un soupir à la vampire, avant de tourner les yeux sur sa gauche. Il vit un homme sortir d’une maison, tenter de voir si quelqu’un le voyait (et échoua, puisqu’il ne vit pas Richard et la vampire), puis s’élancer à travers le village, comme s’il avait une mission importante et secrète à accomplir. « Ou si… » rajouta-t-il avec un discret coup de la tête vers l’inconnu, incitant la deamone à se tourner dans cette direction.
 
Le roi traqua le villageois, et après quelques minutes, il vit l’homme tâter un arbre. Cela lui semblait illogique sur le coup, mais après quelques instants, une partie du tronc de l’arbre s’éleva et l’homme pénétra dans le tronc de l’arbre, qui se referma derrière lui.
 
― « In… téressant, » commenta Richard, un peu déboussolé. C’était, il devait l’admettre, une cachette très bien dissimulée. « Naturellement, je me demande bien à où cela amène, » rajouta-t-il en sortant de sa cachette pour s’approcher de l’arbre. Le roi se mit à son tour à tâter l’arbre, puis il trouva une partie de l’écorce qui semblait différente, artificielle. Il tenta quelques manœuvres, puis compris comment activer le mécanisme. Le tronc de l’arbre se releva, dévoilant un trou béant.
 

― « On y va à deux? » demanda-t-il à son compagnon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Schnein
Membre
avatar

Messages : 15
Galds : 315

Feuille de personnage
Age: 122 ans
Race: Daemon/Vampire
Activité: Mercenaire

MessageSujet: Re: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   Lun 29 Jan - 0:42

Alors que le prince semblait déçu, son regard vit quelque chose de suspect, je fis attention à ne pas me faire voir, en suivant son regard, et vu silhouette fuir. Un sourire se dessina sur mon visage au moment de le prendre en chasse.
Une cachette secrète dans un arbre, j'aurais jamais pensé que les barbares pouvaient être aussi malin.
Je me contentais d'observer monsieur le prince enquêteur et défenseur des opprimés...

Il voulait foncer, en plein milieu du camp adverse. J'émis un léger soupir, et répondit doucement. Enfin aussi doucement que je le pouvais.

-On peut, mais si ils ont une seconde sortie, on fait quoi ? Après, celui qui a conçu ça m’intéresse beaucoup, j'aimerais bien le prendre en vie. Enfin, choisis je te suis.

Ouais j'étais très indécise, mais c'est ce qui fais mon charme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Windor
Membre
avatar

Messages : 86
Galds : 1529

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Race: Daemon
Activité: Roi de Windor

MessageSujet: Re: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   Mer 31 Jan - 20:31

Richard haussa un sourcil, puis eut un petit sourire moqueur en sautant dans le trou. Ce n’était pas parce qu’elle était une deamone et une vampire qu’elle n’agissait pas comme une femme typique! C’en était presque mignon.

Le roi ne le dit pas à son partenaire, mais il espérait qu’il y ait une seconde sortie, et que celle-ci débouche précisément sur leurs cibles. Une cachette aussi sophistiquée que cela ne pouvait signifier autre chose dans un tel contexte. Quoi d’autre est-ce que cela pourrait être? Un nécromancien, un fugitif, un scientifique fou? Bah voyons!

Mais tout de même… pourquoi une telle cachette pour un tel village?

― « Attention; je vois de la lumière, » avertit-il sa partenaire à un virage. Il y avait une chambre illuminée par des torches. Richard ne percevait aucun deamon, et Lambda ne l’avertissait de rien. Tout semblait silencieux. Le roi s’approcha de la pièce, y entra, et ne vit personne. La pièce semblait être un entrepôt de coffres et de barils. Il figea, puis regarda de gauche à droite. Il ne semblait pas y avoir de pièges quelconques ― sûrement était-il trop tard pour s’en inquiéter, d’ailleurs. Le roi s’agenouilla devant un coffre pour l’ouvrir, puis eut un hoquet de surprise.

― « C’est de la poudre explosive! Mais on est juste en-dessous du village! Avec toute cette quantité, c’est bien trop dangereux, la moindre étincelle pourrait faire exploser le village tout entier! »

Richard ouvrit les autres coffres, mais ceux-ci étaient plutôt remplis d’armes de tout genre et qualité. « Il y a assez d’armes pour équiper tous les villageois ici! Mais qu’est-ce qui se passe ici? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Schnein
Membre
avatar

Messages : 15
Galds : 315

Feuille de personnage
Age: 122 ans
Race: Daemon/Vampire
Activité: Mercenaire

MessageSujet: Re: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   Lun 5 Fév - 22:14

Je le suivais dans les couloirs, pas franchement à l'aise. Clairement, ça me semblait être une zone de merde là...
Nous nous arrêtâmes un instant, le temps d'observer une pièce éclairée, mais personne dedans. Une fois dedans, il se mit à fouiller, et trouva de la poudre... Hmm intéressant.
Les autres coffres remplis d'armes en tout genre, j'eus un léger sourire en voyant ça... Mais j'étais un peu inquiète quand même.

Je referma prudemment le coffre de poudre explosive, et commença à le tirer.

-Déjà, on vire le coffre d'ici. Après on réfléchir du pourquoi et comment. Même si j'ai ma petite idée là dessus...

J'essayais d'être discrète mais le coffre était assez lourd... Et surtout j'essayais de ne pas faire de mouvements trop brusque pour éviter de provoquer une explosion, surtout au corps à corps je risquais d'avoir très mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des barbares ? Ces trucs ? Des amuses bouches non ? [Quête n°8]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES FAUSSES RUMEURS OU TRUCS DU NET
» Les trucs les plus traumatisant de votre vie !
» Une reconversion?, des trucs d'autodefense ?
» Apéro dinatoire : Petits fours, Verrines, amuses gueules ...
» Trucs de grand mére..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales Of Universe :: L'Univers RP :: Continent d'Efinea :: Prairie du Triomphe :: Village Stoneberry-
Sauter vers: