Tales Of Universe

Univers inspiré de la série Tales Of et ouvert à tous. Grande variété de personnages autorisés, tout niveau accepté, un large choix d'aventures pour faire évoluer vos créations.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Warren Backer
Oublié
Oublié
avatar

Messages : 38
Galds : 387

Feuille de personnage
Age: 16 ans
Race: Daemon
Activité: Explorateur, Archéologue

MessageSujet: Re: [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]   Ven 13 Avr - 19:52

La jeune fille au cache œil pointa rapidement une direction avant de commencer sa course. Warren hocha la tête avant de lui emboîter le pas rapidement. Il n’était peut-être pas trop tard, après tout Mei et lui étaient plus grands et par conséquent devaient courir plus vite. Enfin, telle était la théorie. La pratique n’était jamais aussi simple. Traversant les ruelles au sol de pierres et aux modestes habitations et magasins en tout genre, le jeune explorateur remarqua bien vite que ce ne serait pas aussi simple. Même si il était très simple de naviguer dans la ville, toutes les ruelles auxiliaires se ressemblaient toutes d’un point de vue artistique. Les bâtiments étaient tous les même ou du moins ils étaient tous bâti sur le même modèle de pierre même si ils pouvaient avoir des tailles différentes, pour des néophyte cela pouvait être difficile de différencier un bâtiment d’un autre sans en lire les panneaux. S'ils perdaient de vue le voleur, il était fort probable qu’il disparaisse à jamais dans la nature. La chance semblait être de leurs côtés car il ne fallut que très peu de temps pour apercevoir l’enfant reprenant son souffle une main sur un bâtiment. Cependant il n’était pas idiot, alors qu’il était aux aguets il recommença sa course en voyant les deux adolescents s’approcher à grands pas de course. Mei lui envoya un avertissement que le voleur ignora royalement. La course ne tarda pas à reprendre sauf que cette fois-ci, c’était du tout ou rien. A la fin de cette activité physique, il y aurait un camp gagnant et un camp perdant. La foule n’était pas très dense et Warren commençait à rattraper Mei. Cependant il n’avait pas aperçu les obstacles sur la voie laissés par l’enfant et alors que la jeune fille sautait gracieusement par dessus les quelques paniers, Warren trébucha dessus en les remarquant au dernier moment. Il n’avait pas de temps à perdre, alors qu’il se relevait pour reprendre la course, il sentit une pression sur son bras droit qui le retenait. Le vendeur semblait de très mauvaise humeur pour ses paniers.

          —Hola mon garçon, ou crois-tu aller de la sorte ? S’exprima le marchand d’un âge mûr tout en broyant le bras du jeune homme. Tu penses sincèrement que tu peux renverser pas paniers avec tes petits camarades et partir comme si de rien était ? Oh que non, tu vas me les ramasser et me les réagencer bien comme il faut.

Il relâcha alors Warren qui tituba légèrement en se massant l’endroit ou la poigne du marchand avait fait prise. Il pensa tout d’abord à partir en courant en poussant le marchand, c’était important après tout. Il venait d’être volé. Qui laisserait partir le voleur dans de telles conditions ? Il se ravisa cependant. Des gardes semblaient patrouiller non-loin de là et avaient remarqués la scène. Il n’était pas conseillé de faire de vague et au prix d’un immense effort, Warren décida de suivre le conseil de Mei. Il était inutile d’attirer l’attention sur eux plus que nécessaire. C’est une larme à l’œil qu’il fixait le voleur poursuivi par Mei continuer sa course.

          —Oui monsieur. Evidemment, je vous pries de bien vouloir nous excuser. Nous sommes toujours un peu tête en l’air lorsque nous jouons, s’excusa t-il. Je vais arranger vos paniers, c’est naturel, dîtes moi simplement où les ranger.

Alors que le marchand surpris de la manière conciliante dont faisait preuve le jeune homme lui expliquait comment ranger les panier, Warren jetait un dernier coup d’œil à la ruelle ou les deux jeunes gens avaient disparus. Il serra les doigts en espérant intérieurement que son amie puisse parvenir à arrêter l’individu. S’en suivit alors une longue partie de redressement de paniers. Longue et ennuyante.
Une fois tous les paniers ordonnés, il s’inclina légèrement devant le marchand.

          —Encore désolé pour tout à l’heure. Nous ferons plus attention la prochaine fois, promit-il.

          —Arf, c’est rien. Allez vas-y, lâcha en réponse le marchand qui n’avait plus cœur à se quereller.

Le jeune homme fît un léger sourire en se mettant en route lentement vers la dernière position où il avait pu voir Mei. Ses pas étaient calmes, rien ne servait de se presser. Il ne pouvait que croire en sa collègue. Avait-elle réussie ? La voix de Nÿm se manifesta de nouveau.

          —(Je ne comprends pas. Tu peux réellement te reposer sur cette fille que tu as rencontré il y a quelques heures ? Cela va te coûter. Tu ne devrais pas accorder ta confiance comme ça. T’es juste un crétin en fait, on est jamais mieux servi que par soi même. Les personnes comme toi sont réellement les pires. Se reposer sur les autres à cause de sa propre faiblesse et se dédouaner ainsi de ses problèmes en se disant que ce n’est finalement pas de notre faute si les choses vont mal. Ce gamin m’aurait volé, il aurait pas vécu bien longtemps.)

          —Ecoute…. Répondit le jeune homme calmement en continuant sa marche solitaire. Tu dois avoir sans doute raison. Je suis faible. J’imagine que si j’avais des pouvoirs infinis comme toi je pourrais façonner le monde tel que je le souhaite, je n’aurais aucun problème ou n’importe quelle supposition fantaisiste dans ce genre-là. Mais sais-tu pourquoi je fais confiance à Mei ?

          —Facile ! C’est car tu es un crétin fini, s'émoustillait t-elle rapidement du tac-o-tac. Comme si la réponse était innée chez elle. Encore tu la connaîtrais depuis longtemps, qui ne te dit pas qu’elle partira avec ton argent en te laissant ici ?

          —Si tu veux bien me laisser utiliser tes mots, je dirais que c’est une réponse facile. Vois-tu comme tu l’as dit toi même, je suis très loin d’être comme toi. Faire confiance à quelqu’un c’est accepter de se faire trahir. Nous ne sommes pas tous comme toi, tu ne peux pas comprendre ce que nous avons à gagner à faire confiance. Ne va pas me prendre pour un saint, je n’en suis pas un. J’ai simplement bien plus à gagner qu’à y perdre en faisant confiance à Mei. L’on dit toujours que la confiance s’obtient, qu’elle ne se demande pas. Mais pour pouvoir prouver que l’on est digne de confiance, il faut bien qu’une personne accepte de nous accorder sa confiance pour nous tester. Si jamais personne ne souhaitait l’accorder, si tout le monde était comme toi. Alors chacun vivrait pour lui et lui seul. Peut-être ne comprends tu pas Nÿm. Mais nous les humains qui sommes des créatures fragiles tirons nos forces et nos savoirs des enseignements d’autrui. Nous ne sommes pas parfait loin de là, mais isolés jamais nous ne serions allés aussi loin. Regarde autour de toi, ouvre les yeux. Pourquoi notre race est la plus répandue ? Car nous savons parfaitement que seuls nous ne pouvons grand chose. Ne dis rien, je sais que tu vas hurler de nouveau que je ne suis qu’une faible ordure qui ne mérite que de mourir. A cela je répondrais que je m’en fiche. Je ne recherche pas la puissance absolue, je ne cherche pas le pouvoir sur les autres. Je veux juste être reconnu pour ce que je suis. Comment les autres pourraient-ils m’accorder leurs confiance si j’étais incapable d’en faire de même ? Oui, je peux affirmer clairement. J’ai une confiance absolue en la personne qu’est Mei Misaki.

          —Mais alors, pourquoi ne pas simplement forcer les autres à t’accepter comme tel ? Demanda t-elle. Tu veux être un espèce d’aventurier connu c’est ça ?

          —Parce que je ne crois pas en l’adage “La fin justifie les moyens.” Répliqua calmement Warren. La finalité de tout but est très importante pour tout le monde. Mais les moyens le sont tout autant. Je refuse que les gens m’acclament pour ce que je ne suis pas. A quoi bon avoir une fausse reconnaissance ? Je fais ce qu’il me passe par la tête. Ce que je trouve juste. Et si jamais je suis contraint de me détourner de mes principes pour arriver ou je veux en être, alors je prendrais simplement un autre chemin que je pourrais suivre sans me mentir à moi même.

Ce fût sur cette conclusion que l’aventurier se stoppa en affichant un sourire. Mei était là, tirant l’enfant par le bras. Son visage pouvait être terrifiant lorsqu’elle le voulait. En croisant les yeux de la jeune fille, l’archéologue sentit ses poils du dos s’hérisser légèrement. Heureusement que ce regard effrayant ne lui était pas destiné. Il croisa les bras en fronçant légèrement les sourcils à destination de l’enfant.

          —Avant toute chose. Je tiens vraiment à te remercier Mei… je vais vraiment finir par avoir une dette de vie envers toi, avoua t-il essayant de ne pas rire. Bon. Mon petit gars. T’as intérêt à cracher le morceau. Pourquoi me voler ?

          —Quoi ? T’as récupéré ta bourse, alors fous moi la paix ! Râlait-il en se débattant légèrement sous l’emprise de la fille au regard de glace. Qu’est ce que ça peut vous faire de toute façon ?

          —Oui certes je pourrais m’en moquer. Comme tu le dis j’ai récupéré mon argent. Alors pourquoi devrais-je perdre mon temps avec toi ? Rétorqua Warren en secouant la tête avant de lui mettre une pichenette sur le front. Ne sois pas bête s’il te plait. Evidemment que ça peut me faire quelque chose. Si on te laissait partir comme ça, tu recommencerais un jour ou l’autre. Je ne vais pas te mentir. Je sais ce que c’est que de voler pour vivre. J’ai pu rencontrer des gens qui vivaient comme ça. C’est le cas ? Tu n’as pas de foyer ?

          —Tu te prends pour qui ?! Un super héros ? Dit-il alors que des larmes commençaient à couler le long de ses joues. Vous êtes des crétins ! Même si c’était le cas, qu’est ce que ça va changer ? Vous allez me rendre riche ? Vous allez faire en sorte que je n’ai plus aucun problème ? Vous allez me rendre mes parents ?

Warren resta silencieux un moment. Il n’avait pas vraiment de réponses. Il ne pouvait pas le couvrir d’or, il ne pouvait pas lui rendre sa défunte famille. Il n’avait pas de réponse à cela car il savait lui même ce que cela faisait de grandir sans lien du sang. Il lança un léger regard à Mei. Un regard légèrement penaud. Maintenant que la colère était redescendu, il pouvait se rendre compte de la futilité de tout cela.

          —Excuse-moi. Je me suis emporté pensant bien faire, avoua Warren. En effet, je ne pourrais jamais te rendre tes parents, je ne pourrais jamais effacer tous tes problèmes et je n’ai même pas assez de galds pour que tu puisse manger à ta faim longtemps. J’ai moi même un peu de mal à vivre correctement ces temps-ci…. Je n’ai pas de réponse à donner…. Je pourrais évidemment te dire de te trouver un moyen de te trouver de l’argent autre que le vol mais ce serait idiot. Tu seras forcément utilisé comme un esclave pour quelques piécettes du à ton jeune âge. Les gens au fond du gouffre ne s’en sortent que très rarement. Souvent ce n’est que de la survie. On essaye de garder la tête hors de l’eau sans jamais en sortir réellement. Pour une personne qui parvient à sortir de la pauvreté, combien d’autre meurent comme des chiens la gueule ouverte ?

Une idée venait de parvenir à ses méninges. Il allait détester ce qu’il allait faire. Mais c’était la seule solution qui lui venait en tête. Il fronça légèrement les sourcils avant de continuer.

          —Tu sais. Je pense que tu ne feras pas partie de ceux qui sortent de l’eau. Je pense que l’on t’épargnerait bien des peines en te laissant tout de suite entre les mains des gardes. Je suis certains qu’ils n’apprécieront pas de savoir qu’un petit voleur se promène dans leurs cité, expliqua t-il en lançant un regard à Mei. Toi par exemple Mei. Tu sais ce que cela fait de ne rien avoir n’est-ce pas ? Et pourtant tu es là avec moi. Essayant de réussir tant bien que mal la mission que l’on nous a confié. Tu penses que tu pourrais lui expliquer à quel point c’est dûr ? Et à quel point cela le deviendra encore plus si jamais il ne trouve pas un but à sa vie.

Il se redressa légèrement en attendant. Il avait jugé au ton de Mei qu’elle serait bien plus douée pour lui faire comprendre la réalité de la chose. La dure réalité. Ce n’est que lorsque l’on comprend à quel point le monde peut-être cruel et difficile, que l’on peut relever la tête et avancer pour atteindre la vie que nous souhaitions. Pour pouvoir en profiter pleinement, il faut comprendre à quel point nos vies sont des lames dangereuses à double tranchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei Misaki
Pro
Pro
avatar

Messages : 573
Galds : 1896

Feuille de personnage
Age: 15 ans
Race: Humaine
Activité: Mage

MessageSujet: Re: [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]   Ven 13 Avr - 20:52

Elle relâcha sa prise de l'enfant qui finit par se calmer et lança la bourse à Warren.

Tiens, c'est à toi...

Le petit garçon ne s'enfuyait pas et écouta ce que Warren disait avec attention mais se demandait ce qu'il voulait en venir en regardant la jeune fille borgne qui avait repris un visage neutre en soupirant. Elle n'aimait pas trop parler de son passé mais si c'était la seule solution pour le faire comprendre à l'enfant pourquoi.

Tu sais moi aussi j'ai grandit dans la misère et je ne mangeais même pas à ma faim. Puis j'ai perdu mon oeil à cause d'une maladie et beaucoup d'enfants étaient méchants avec moi en vivant dans le bas quartier où c'est la loi du plus fort. Je peinais à survivre avec ma mère et ma soeur jumelle qui est morte justement d'une maladie incurable. Cela m'a évidemment dévastée et un groupe de femme m'ont trouvé mal au point. Sans les soins d'une, je serai probablement morte et sans que je le demande l'une d'elle m'a prit avec elle pour que ma vie change... 

Elle essaya de sourire et que l'enfant pouvait recommencer sa vie comme elle en partant sur de meilleur base. Il était peut être trop jeune pour travailler certes mais il pouvait faire le bien autour de lui et se faire des amis pour justement ne plus être seul dans cette galère. D'ailleurs celui-ci n'en revenait pas que cette jeune fille qui était passé non loin de la mort et qui était avant en très mauvaise santé soit là aujourd'hui et non une voleuse comme lui...


Comment m'en sortir, hein ? Je n'ai personne, aucune famille, j'ai perdu ceux auxquels je tenais et je n'ai aucun ami....

Mei lui proposa quelque chose insensé mais pas sure que le gamin accepte sa proposition mais c'était la  seule idée qui lui venait en tête.


Moi aussi, je pensais au départ que ma vie ne changerait pas et que je finirai ma vie dans la basse ville en mourant au bout de quelques mois si mon hygiène de vie n'avait pas changé mais je me suis dis que je ne pouvais pas faire ça à ma soeur qui avait la joie de vivre. Elle est pourtant morte et c'est une jeune femme qui m'a fait comprendre que je ne devais pas sombrer mais au contraire vivre mais aussi avancer car c'était en vivant que les disparus pourront reposer en paix car peut être qu'ils nous observent de là haut. Ta famille sera toujours en toi quoi qu'il arrive et tu dois vivre pour eux. Ils seraient tristes si ils te savaient arrêté pour des vols et envoyé en prison. Puis tu risques de faire de mauvaises rencontre en continuant ainsi et ça pourrait très mal se passer pour toi....

Elle fit une pause et reprit en mettant une main sur son épaule affectueuse cette fois comme quoi les apparences pouvaient être trompeuses car elle pouvait être gentille aussi. 


Alors accroche toi et change ta vie dès maintenant. Je te propose de partir avec nous, si le coeur t'en dis ? Je pourrais très bien t'aider sur le continent avec les personnes qui m'ont aidé autrefois....

Elle attendit la réponse du jeune garçon en espérant que celui-ci accepte et arrête cette voie plus que sombre qui ne s'arrangera pas, bien au contraire, il risquait sa vie si il continuait ainsi car il aurait pu tomber sur d'autres personnes qui n'auraient pas hésiter à le passer à tabacs pour avoir oser les voler. 

Elle avait dit ce qu'elle avait à dire c'était maintenant au jeune garçon de décider et elle laissa Warren si il avait quelque chose à ajouter pour le convaincre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Backer
Oublié
Oublié
avatar

Messages : 38
Galds : 387

Feuille de personnage
Age: 16 ans
Race: Daemon
Activité: Explorateur, Archéologue

MessageSujet: Re: [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]   Sam 14 Avr - 17:17

Le jeune homme resta un moment les bras croisés dans le plus grand silence. Il avait pu deviner que la jeunesse de Mei n’était pas des plus heureuses comme elle s’était retrouvée à son âge accomplissant un travail en plein désert. Mais à aucun moment il ne s’était rendu compte que c’était à tel point affreux. Lui aussi avait perdu énormément, mais il y avait une différence majeur entre la jeune orpheline et lui. Le malheur de Mei Misaki n’était dû qu’à de la malchance. La maladie, la classe sociale de naissance. Elle n’y était pour rien et n’avait pu que subir. Elle faisait partie de ces personnes qui méritaient compassion et encouragement. Warren aussi avait tout perdu, mais la différence majeur était que toutes ses peines n’étaient que le fruit de ses propres erreurs. Il était dans sa situation actuelle par sa propre faute. Voilà pourquoi il n’avait guère le droit de se plaindre un jour et c’est aussi pour la même raison qu’il n’avait aucun droit de faire ce genre de moral à l’enfant. Mei était bien plus qualifiée pour cela. Nÿm qui était restée silencieuse un moment se fît entendre de nouveau.

          —(Pourquoi se plaindre du passé ? Qu’est ce que cela va changer ? Demanda t-elle honnêtement.)

C’est là qu’elle avait tout tort. Evidemment que passer son temps à se plaindre ne changera jamais tous les problèmes que les intéressés pourraient avoir. Mais Mei n’était pas ce genre de personne, voilà pourquoi elle s’en était sortie. Elle ne se plaignait pas mais expliquait calmement les faits. Il était facile de se perdre dans les plaintes sans fin. Mais bien plus difficile de regarder nos problèmes d’un point de vue objectif en réfléchissant à une méthode pour les supprimer. Selon elle, sa raison de se battre était les personnes chères qui n’étaient plus de ce monde. Peu importait que ce soit ou non une bonne raison. C’était la sienne. Elle avait trouvé une raison de continuer à vivre et il fallait que l’enfant en fasse de même.
Finalement, posant sa main sur l’épaule du jeune voleur elle lui proposa alors gentiment de la suivre faisant apparaître une autre facette de sa personnalité. Warren en restait sans voix. C’était une solution d’une simplicité déconcertante qui pourrait apporter de nouveaux problèmes mais voyant qu’elle s’était exprimée avec le cœur, il décida de ne rien dire. L’enfant qui pensait tout d’abord que la jeune fille allait lui broyer l’épaule se calma peu à peu devant ce revirement de situation.

          —Mais… vous êtes vraiment d’accord avec ça ? Pourquoi me viendriez vous en aide ? Demanda doucement l’enfant qui ne comprenait pas cet élan de gentillesse soudain. Vous n’avez rien à y gagner.

          —Non en effet. Mei y a d’ailleurs plus à perdre. Mais poses-toi la bonne question. Penses-tu que nous avons besoin d’une raison pour venir en aide à quelqu’un ? Demanda Warren calmement.

          —Mais… c’est de la gentillesse. Tout le monde n’est pas ainsi. Vous êtes vraiment des héros fina….

          —Ne te fais pas de fausses idées, le coupa Warren. Je suis d’accord avec l’idée de Mei, mais je refuse de te sauver.

Devant la mine déconfite de l’enfant il ajouta.

          —Ce que je veux dire par là, c’est que nous allons te donner les outils pour que tu puisses te sauver toi-même. Même si tu recevais toute l’aide du monde, si tu ne faisais aucun effort derrière cela ne servirait à rien. Tu ne ferais que faire perdre du temps et de l’énergie à Mei. Dans le cas ou tu souhaites réellement faire des efforts, je te promets sur mon honneur que je t’aiderais à mon tour. Je te laisse y réfléchir.

          —Je veux… je veux que vous m’aidiez s’il vous plaît…. Demanda finalement l’enfant. Je veux pas que Maman soit morte pour rien.

Warren frappa alors finalement dans ses mains doucement.

          —Bien. Alors nous allons devoir monter à trois pour redescendre, conclut Warren. Quant à notre machine… eh bien j’espère qu’elle marche toujours….

Il venait de se rendre compte que leur véhicule était toujours à l’abandon hors de la ville. Suite à un tel atterrissage, il ne savait toujours pas si il décollerait de nouveau un jour.

          —Et si nous allions vérifier ceci d’ailleurs ? J’ai un peu peur du coup…. Soupira longuement Warren.

En un sens, c’était assez terrifiant. Comment descendraient-ils sans leur moyen de déplacement volant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei Misaki
Pro
Pro
avatar

Messages : 573
Galds : 1896

Feuille de personnage
Age: 15 ans
Race: Humaine
Activité: Mage

MessageSujet: Re: [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]   Sam 14 Avr - 19:52

Finalement l'enfant accepta de les accompagner et Warren semblait surpris que Mei est vécue tout ça par le passé mais bon il lui restait au moins sa mère qui était d'ailleurs restée à Leonin en tant que femme de ménage. Elle ne s'était jamais plein et n'avait fait que survivre mais maintenant elle avait réussi à améliorer sa vie en trouvant de petits boulots depuis qu'elle savait lire et écrire grâce à Noella. 

Il est vrai que leur atterrissage avait était plus que brutale et espérait que leur machine serait encore capable de voler car elle ne s'y connaissait pas en mécanique pour réparer ce genre d'engin à moins de trouver un timonier dans le coin ? 

Elle  les suivit jusqu'à l’appareil laissé à l’abandon et heureusement pour eux personne ne l'avait réquisitionné en ayant aucune patrouille dans le coin car les gens qui visitaient l'endroit devaient sans doute être rares. L'engin avait cessé de fumer mais il était en très mauvais état et Mei ignorait sil il était encore capable de voler mais pendant qu'ils discutaient, elle avait profité d'une légère inattention pour prendre des souvenirs du coin en les mettant dans son sac à dos sans qu'ils ne remarquent rien. Chacun aura bien entendu son objet mais maintenant il fallait voir si ils pouvaient décoller...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Backer
Oublié
Oublié
avatar

Messages : 38
Galds : 387

Feuille de personnage
Age: 16 ans
Race: Daemon
Activité: Explorateur, Archéologue

MessageSujet: Re: [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]   Dim 15 Avr - 1:33

Le chemin du retour se fît dans le plus grand des calmes. Warren menait la marche les mains dans les poches en discutant avec l’enfant.

          — Et donc tu t’appelles Joris, c’est ça ? demanda l’archéologue à l’enfant. Vous avez des noms communs finalement ici. Tout porte à croire que les personnes d’ici viennent de la même racine que nous qui venons d’en bas. Socialement j’entends. Nous avons énormément en commun avec vous finalement. Je pense que vos ancêtres qui ont bâti ou trouvé cette cité n’étaient pas différents des nôtres. La question qui me taraude, c’est à quelle époque avez vous quitté la terre-ferme pour gagner les nuages ?

          — Eh bien… je ne sais pas. Je suis né ici, répondit l’enfant un peu confus par les suppositions de Warren. Tout le monde sait que des gens habitent tout en bas, mais j’ai jamais vu personne descendre. J’ai un peu peur du coup.

          — Tu n’as pas à avoir peur, le rassura Warren. Il y aura certes quelques différences culturelles minimes dû au fait que tu seras sur une autre nation. Mais les fondamentales seront les mêmes. Si tu veux je te donnerais quelques explications rapides sur les nations de notre continent. Attends, si il y a bien quelque chose qui pourrait te faire bizarre. Nous avons là-bas des animaux plus dangereux que la moyenne que nous nommons monstres. J’ai vu des champs sur le chemin mais qu’en est-il des animaux ?

          — Nous avons de nombreux animaux sauvages ainsi que quelques élevages. Mais rien de dangereux, expliqua Joris légèrement paniqué. A quoi ils ressemblent vos monstres ?

          — Ils peuvent prendre bien des formes différentes. Mais en terme général, ce sont juste des animaux assez puissants pour ne pas craindre les humains. Ils ne réfléchissent pas plus que cela et ne cherchent qu’à se nourrir ou se défendre. Nous les appelons monstres pas parce qu’ils sont maléfiques. Mais parce qu’ils sont dangereux pour nous. Si les chiens faisaient dix mètres de longs, ils entreraient certainement dans cette catégorie. Tu n’as pas à t’en faire. Les êtres capable de réfléchir ne devraient pas entrer dans cette catégorie….

Il repensait au dragon de flamme qu’il avait pu rencontrer dans la caverne. Celui éliminé par Axel sans plus de dialogue que cela. Cela lui fît serrer les poings quelques peu et pour cacher son cœur lourd, il fît un léger sourire à l’enfant.

          — Tu n’as pas à t’en faire, continua t-il. Les monstres n’approchent que très rarement des villes. Et l’humanité sait très bien se défendre. C’est une de nos plus grandes forces. Notre capacité d’adaptation. Tu n’as rien à craindre, au pire je te protégerais si on en croise un dès notre arrivée en bas. On dirait pas comme ça, mais je sais me battre.

Warren lui tapota l’épaule en riant avant de passer les portes de la ville. La voix de Nÿm se manifesta.

          — (Tu es un odieux menteur Warren. Je le sais, dit elle alors en riant longuement.)

          — (Que veux-tu dire par là ? Que je ne pourrais pas les protéger ? renchérit l’archéologue.)

          — (Non, non du tout. Quoi que… je pourrais en douter. Non, je parlais de ta raison de venir en aide à l’enfant sans poser plus de questions que cela. Tu as quelque chose à y gagner pas vrai ? Je le sais.)

Les traits de Warren se durcirent légèrement.

          — (Que veux-tu dire par là ?)

          — (Je me demande simplement… et si jamais par le plus grand des hasards tu voudrais ramener cet enfant qui était une preuve vivante de la cité ? Il pourrait témoigner, il pourrait vraiment tout raconter de long en large sur la cité. Voilà pourquoi je pense que tu as accepté sans sourciller derrière tes airs de grand gentil. Ce gosse t’es utile. Tu n’es pas différent des autres. Toi aussi tu utilises autrui pour parvenir à tes fins. Tout ton discours sur la confiance n’était que pures balivernes.)

Elle s'esclaffa d’un grand rire vainqueur alors que le jeune homme baissait la tête. Elle avait mis le doigt là ou cela faisait mal. Etait-ce vrai ? N’était il qu’un menteur ? Le fait qu’il doutait sur les mots de la daemon prouvait qu’il y avait au moins pensé. Il lança son regard dans l’herbe pour arriver au visage de Joris avant de regarder prestement Mei pour finalement retrouver la vue de la route. Evidemment qu’il avait des tas de questions à poser à l’enfant, évidemment que Joris était pour lui le meilleur moyen de récupérer des informations sur la cité. N’était-il que cette horrible personne que décrivait Nÿm ? Lui qui se disait intransigeant sur son code de conduite ?

Perdu dans ses pensées, il s’arrêta dans le véhicule avant de secouer la tête et se tourner vers ses deux compères.

          — Joris. J’aurais beaucoup de questions à te poser. Sens toi libre d’y répondre quand tu le voudras. Nul besoin de te presser, commença t-il avant de se tourner vers Mei. Mei… je…. Je vais t’aider à l’emmener chez ces personnes dont tu as parlé. Les scientifiques voudront certainement le garder pour lui poser des tas de questions. Je le sais car l’idée m’a traversé l’esprit, c’est la chose la plus logique à faire. Je refuse de sauver cet enfant des griffes de la pauvreté pour le laisser entre les mains d’hommes et femmes dont je ne sais rien. Je voudrais que tu me promettes quelque chose. Si jamais tu vois que je m’emporte un peu et que je venais à le forcer un peu trop avec des questions embêtantes. Arrête-moi s'il te plait. C’est un être vivant, pas une source d’information sur pattes. L’histoire de la cité m'intéresse, mais pas au point de blesser gratuitement un enfant.Et puis je pourrais toujours trouver un moyen d’y retourner pour des fouilles plus complètes.

Les gratifiants d’un sourire sincère, il se tourna vers le véhicule alors que la nuit tombait et le mit en marche. Ce dernier resta allumé quelques secondes avant de s’éteindre. Warren le gratifia d’un coup de pied agacé et le véhicule se remit en marche. Mais il fumait légèrement. Au moins, il marchait… pour le moment.

          — Bon… nous devrions nous hâter avant que la nuit ne tombe. Vu l'état de l’engin, je ne me risquerais pas à l’emprunter en pleine nuit.

Sur ces mots, il sauta à l’arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei Misaki
Pro
Pro
avatar

Messages : 573
Galds : 1896

Feuille de personnage
Age: 15 ans
Race: Humaine
Activité: Mage

MessageSujet: Re: [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]   Dim 15 Avr - 2:35

Mei n'avait jamais vu de monstres enfin à part des loups corrompus comme l'enfant car justement elle n'avait pas quitté Leonin avant de  rencontrer warren. 


Merci pour ces explications car moi même je ne le savais pas où plutôt eus des échos des filles qui m'ont aidés  mais sans rentrer dans les détails même si juste vu des loups corrompus qui étaient légèrement plus gros que les normaux. Pour l'instant c'est mon premier travail depuis que j'ai quitté la maison où on m'a logé un temps mais aussi donné des cours de lectures et d'écritures. Je viens juste d'apprendre à me débrouiller et m'en sort pas trop mal jusqu'à présent...

Elle semblait quelque peu gênée de son ignorance de ce monde et n'avoir connu que les bas quartier pendant des années sans en sortir... 

Elle marcha silencieusement et elle fit un hochement de tête quand il lui disait de le reprendre si il allait trop loin avec l'enfant niveau questions. L'appariel semblait fonctioner mais il était en très mauvais état et il fallait partir avant la nuit tombée car ils risquaient sinon de ne rien voir mais aussi l'engin ne tiendrait sans doute pas le coup en étant malmené d'avantage. 

Elle laissa l'enfant monter au milieu et ne semblait pas rassurer.


Normal que l’appareil fume comme ça ?

Il a eu un léger accident mais il est encore capable de voler en théorie....

Elle mit le moteur en marche qui faisait un bruit d'enfer et semblait mal au point lui aussi mais il devrait tenir le choc jusqu'à la terre ferme espérons....

Elle tira le levier de commande et l’appareil se mit à bouger vers l'arrière car il devait prendre de l'élan pour réussir à décoller. Puis avec un autre mouvement elle le mit droit face au vide qui était à quelques mètres. Elle poussa le levier et celui-ci parti en avant. Elle accéléra la vitesse et au dernier moment elle poussa un autre levier vers le haut pour le faire voler. Il piqua dangereusement vers le sol  et  l'enfant cria....


On va mourir....

Mais alors qu'il cru son heure arriver, l'appariel se stabilisa et remonta pour  voler vraiment. Adieu la cité et bientôt la terre ferme en espérant arriver entier car l'engin semblait avoir du mal à tenir le choc et à s'abîmer d'avantage....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Backer
Oublié
Oublié
avatar

Messages : 38
Galds : 387

Feuille de personnage
Age: 16 ans
Race: Daemon
Activité: Explorateur, Archéologue

MessageSujet: Re: [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]   Dim 15 Avr - 19:24

A l’arrière du véhicule, Warren gardait une main sur l’épaule de l’enfant par sûreté et une autre bien accrochée au véhicule pour lui même éviter de glisser. Ce n’était pas pour rien que les humains n’étaient pas nés avec des ailes. Croisant les doigts il essaya de ne pas claquer des dents. Mei prit de l’élan sur la plaque volante ou ils se trouvaient avant de foncer tête la première dans le vide. En logique, l’appareil aurait dû s’envoler ou au moins planer. La réalité de la chose était que les trois compagnons d’infortune faisaient route directe vers le sol. Laissant une traînée de fumée brune derrière eux, il traversaient ciel et nuages telle une flèche à travers quelques feuilles de papier. Joris semblait avoir perdu tout espoir lorsqu’il ferma les yeux en avouant ses peurs. Heureusement pour eux, Mei restait calme et parvint à redresser in extremis le véhicule avant qu’ils n’atteignent le sol. Le sable n’était déjà plus très loin lorsqu’ils se retrouvèrent hors de mort imminente. Warren pu soupirer longuement avant d'émettre un léger rire nerveux.

          — Heureusement que nous avons une pilote émérite à bord, souffla t-il en essayant de calmer ses tremblements. Bienvenue sur la terre ferme Joris. Tout s’est déroulé sans danger.

Ou presque. Il avait parlé trop tôt. Bien trop tôt. Le moteur capota et ils perdirent quelques mètres d’altitudes. La secousse fut brusque et le jeune archéologue du faire appel à tout son poids pour empêcher l’enfant de décoller. Alors qu’ils reprirent leurs esprits et que le jet volait toujours à vive allure à quelques centimètres du sable, une énorme montagne de sable se profilaient devant eux.

          — Mei ! Alerte ! Alerte ! cria Warren.

          — On va trop vite ! ajouta Joris.

Il fallait agir vite. Dans quelques secondes ils allaient heurter l’obstacle et au vu de l'état du véhicule, Warren n’allait pas mettre sa main à couper sur l’intégrité de leurs survie après l’impact. Le véhicule s’éteignit d’un coup et il continua d’avancer à grande vitesse en glissant sur le sable. Il fallait agir.

          — Vous m’excuserez plus tard ! cria Warren à l’attention des deux autres.

Il passa ses mains devant les deux pour les attraper contre lui et se laissa glisser sur le dos hors du véhicule. Tenant contre lui les deux plus jeunes il roula un long moment sur le sable. Il pouvait sentir le sable lui écorcher le dos et les coudes. Heureusement sa veste le protégea légèrement. Après quelques secondes, il s’arrêta tandis que le véhicule heurtait l’obstacle en se disloquant en divers débris enflammés. Le corps du jeune homme était entièrement endolori, il avait de nombreuses coupures et contusions. Son dos lui semblait être en feu comme si quelqu’un était en train d’appliquer un fer blanc contre sa peau. Lentement il relâcha les deux.

          — Aaahh…. lâcha t-il en tenant son bras.

Réprimant une larme il poussa mollement son bras qui le faisait souffrir. Certainement cassé. Au moins il était en vie, cela prendrait du temps à guérir mais l’important était qu’il respirait encore.

          — Mei, Joris, vous allez bien ? demanda t-il d’une petite voix gémissante.

Il n’aimait pas avoir mal, mais au moins si tout le monde était en bonne santé cela serait un prix convenable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei Misaki
Pro
Pro
avatar

Messages : 573
Galds : 1896

Feuille de personnage
Age: 15 ans
Race: Humaine
Activité: Mage

MessageSujet: Re: [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]   Dim 15 Avr - 19:52

Le démarrage se passa sans accroche mais le décollage fut quelque peu chaotique et même Mei avait eu peur mais heureusement l'appareil se redressa in-extrémiste. Sauf que c'était loin d'être gagner car l'atterrissage fut brutale et ils subirent plusieurs accoues avec le sable mais alors qu'elle pilotait encore les moteurs s'éteignirent ce qui était mauvais signe vu la montagne de sable droit devant deux. Warren avait agit vit en récupérant Mei et Joris en allant vers l'arrière mais aussi en sortant de l’appareil qui finis sa course en finissant en miette avec plusieurs flammes.... 

Ils l'avaient échappé belle et ils étaient bien en vie. Les vêtements de la jeune fille l'avait protégé même si elle avait ses jambes écorchées par le sable et Joris était indemne. Sauf que Warren semblait avoir mal à son bras comme si il était cassé et elle s'agenouilla près de lui. Elle détacha  sa cravate rouge et maintient son bras en attachant la cravate à son cou et son bras posa dessus . 

ça devrait l'aider à guérir plus vite...

L'enfant n'avait jamais eu  aussi peur de sa vie et en avait les larmes aux yeux...


Je crois que je ne volerai plus de sitôt....

Joris se leva et épousseta ses vêtements tout comme Mei. Elle aida Warren à se lever également et maintenant ils devaient retrouver le commanditaire et ramener ce qu'ils avaient comme preuves de la cité volante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Backer
Oublié
Oublié
avatar

Messages : 38
Galds : 387

Feuille de personnage
Age: 16 ans
Race: Daemon
Activité: Explorateur, Archéologue

MessageSujet: Re: [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]   Dim 15 Avr - 22:57

Mei Misaki s’approcha après avoir repris ses esprits. Ses vêtements aussi avaient étés bien touchés par les roulades dans le sable. Et dire qu’ils étaient simplement censés prendre quelques photos, les voilà qui repartaient dans le même état qu’ils l’auraient étés en faisant face à un dragon. Elle dénoua gentiment son nœud rouge de son cou pour venir l’accrocher au bras du jeune homme. Ainsi ce dernier pourrait se mouvoir sans quelques douleurs supplémentaires au bras en attendant qu’il puisse voir quelqu’un pour y mettre un plâtre Le jeune homme la fixa avec de grands yeux légèrement gêné.

          — Merci Mei… je te le rendrais un jour. Promis, lui confia t-il.

Il attrapa la main de la jeune fille qui l’aidait à se relever avant de de vérifier qu’il n’avait rien d’autre de cassé. Ils étaient tous en bien piteux état pour de simples explorateurs. Warren tapota les têtes des deux autres pour les rassurer de sa main valide.

          — On s'arrêtera chez un guérisseur sur la route, ou on demandera aux chercheurs s'ils n’ont pas de quoi nous rafistoler, expliqua le jeune homme. Ils doivent bien avoir de quoi soigner les petites blessures bénignes. Et puis nous emmènerons Joris chez tes amies. Ça en fait du pain sur la planche.

Il conclut ses dires par un léger sourire et commença à se diriger à travers le désert alors que la nuit tombait. Il essayait de ne pas trop traîner malgré son corps endolori car il savait bien que le désert pouvait être dangereux de nuit. Bien plus que l’on ne pouvait l’imaginer. Pas pour les monstres, non. Mais pour la température qui pouvait surprendre par son opposition par rapport à celle de jour. Les minutes passèrent et rapidement le petit groupe put apercevoir les lumière du campement.

          — Nous sommes arrivés, s’exclama Warren d’un air enjoué. La ville n’est pas très loin non plus. Mais je pense qu’on pourra passer la nuit dans le campement ou au moins demander à l’un d’eux de nous ramener en ville.

Sur cette perspective alléchante, il accéléra légèrement le pas. Il ne fallut pas moins d’une dizaine de minutes pour parvenir au camp. Il entra dans la plus grande tente avant de tomber sur la première chaise qu’il pu voir.

          — Nous sommes de retour. Avant que vous n’ayiez la moindre question. Par pitié offrez nous un peu d’eau. Nous sommes à bout comme vous pouvez le voir, souffla Warren à bout de force.

          — Vous avez pu ramener des preuves ? Et le jet ? demanda le scientifique en chef qui avait expliqué à Mei comment piloter le véhicule tout en demandant à l’un de ses subalternes d’aller chercher de l’eau et de quoi soigner les trois enfants.

          — Evidemment. Vous avez fait appel à la crème de la crème, dit alors Warren en faisant glisser l’appareil photo vers le scientifique. Nous avons conquis la cité ! J’ai pris en photo tout ce qui pourrait vous intéresser. J’aimerais simplement que vous m’en tiriez une copie. Cela me sera utile un autre jour.

Un médecin entra alors avec de l’eau, un repas et de quoi traiter les blessures premières de chacun. Après avoir tout déposé il se tourna vers Warren qui malgré les douleurs était fou de joie d’avoir réussie sa toute première mission d’archéologie. Il était en train d’expliquer leur voyage en ne tarissant pas d’éloges sur leurs exploits.

          — Votre bras est cassé ? Souhaitez-vous un plâtre ? demanda le médecin.

          — Oh, oui avec plaisir monsieur, se coupa Warren en pleine explication sur la monnaie de la cité.

Le jeune homme se leva finalement en mettant sa main sur l’épaule de Joris.

          — Ce jeune homme a fait un travail exemplaire. Ne m’attendez pas pour la paye, elle est pour lui, expliqua t-il avec un sourire.

          — De quoi ? Mais j’ai rien….

          — Un vrai héros, ajouta Warren en coupant l’enfant dans un léger rire. On se revoit dans quelques minutes ? Je pense pas que je mette trop longtemps.

Il fît un signe à Mei et l’enfant en sortant de la tente avec le médecin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei Misaki
Pro
Pro
avatar

Messages : 573
Galds : 1896

Feuille de personnage
Age: 15 ans
Race: Humaine
Activité: Mage

MessageSujet: Re: [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]   Dim 15 Avr - 23:59

Ils était sains et saufs même si ils étaient tout dans un sale état dont Warren avec son bras cassé. Ils marchèrent rapidement malgré la fatigue et la gorge sèche à cause de la chaleur du désert mais ils devaient avancer avant la tomber de la nuit car sinon leur corps aurait du mal à supporter les températures glaciales sans y être protégé. 

Elle vit les lumières du campement au loin et fut soulagée d'arriver. Ils allèrent dans la tente de leur commanditaire et un médecin les pris vite  en charge pour soigner leurs blessures légères mais il fallait soigner le bras de Warren qui expliqua leur aventure en couvrant d'éloge Joris à sa grande surprise. 

Elle vit sortir son ami sans doute pour se faire poser le plâtre par le médecin et malgré que le jet était en miette mais aussi irréparable ils avaient réussi leur mission.  L'enfant eut sa part ce qui l'aidera à bien vivre un temps et recommencer à zero sa vie mais pour cela Mei lui fera connaître les filles qui l'avait sauvé pour qu'il soit entre de bonnes mains en ayant un nouveau départ. 

Elle attendit pour que Warren partage le repas avec eux et en attendant elle buvait un verre d'eau tout comme Joris pour étancher leur soif.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Backer
Oublié
Oublié
avatar

Messages : 38
Galds : 387

Feuille de personnage
Age: 16 ans
Race: Daemon
Activité: Explorateur, Archéologue

MessageSujet: Re: [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]   Lun 16 Avr - 0:25

Le médecin emmena Warren dans une autre tente ou plusieurs instruments étranges émettaient quelques bruits et lumières diverses. Alors que le jeune homme s’approcha pour toucher une lumière qui clignotait, l’adulte à la blouse le pria de s’asseoir et de rester sagement assis le temps qu’il fasse son travail. Un léger sourire coupable sur le visage, Warren s'exécuta en posant doucement son bras sur la table.

          — Monsieur, combien de temps faudra t-il pour que l’os se ressoude selon vous ? demanda Warren en fixant son bras.

          — Bien quelques bons mois. Plus si vous l’agitez trop, lui répondit le médecin en préparant le plâtre.

L’archéologue soupira. C’était long quelques mois, pouvait-il vraiment se débrouiller avec un unique bras ce temps-là ? Il n’en était pas certain, mais de toute manière il n’en avait guère le choix.

          — (Tu sais que tu pourrais utiliser mes dons pour régénérer en seulement quelques secondes, tu n’es pas tenté ? Le tenta Nÿm malicieusement.)

          — (Pour produire encore plus de malveillance comme la dernière fois ? Non merci…. pensa Warren en fronçant les sourcils.)

Il était hors de question de produire le même carnage que la dernière fois. Il s’était juré de ne jamais l’utiliser à moins que ce ne soit réellement que la seule solution possible et envisageable. Il ferma les yeux pour se reposer quelques minutes. Le temps que le médecin puisse terminer son travail. Une fois ceci fait, il le remercia cordialement avant de rejoindre les autres. Il entra dans la tente principal en adressant un signe amical à Mei et Joris.

          — Bonne nouvelle, mon bras ira mieux dans quelques mois. Rien de grave, plaisanta t-il en s’asseyant devant son repas. Vous avez pu voir ou passer la nuit durant mon absence ? Et tes amies, Mei. Elles habitent loin d’ici ?

Il enfourna sa fourchette dans sa bouche en lâchant une larme. Un bon repas chaud après une telle journée était loin d’être de refus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mei Misaki
Pro
Pro
avatar

Messages : 573
Galds : 1896

Feuille de personnage
Age: 15 ans
Race: Humaine
Activité: Mage

MessageSujet: Re: [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]   Lun 16 Avr - 0:53

Elle le vit revenir quelques minutes plus tard et elle avait discuté en son absence  de où ils iraient dormir cette nuit. Le commanditaire leur avait dis qu'il y avait deux tentes inutilisées qu'ils pouvaient prendre comme logiquement Mei n'allait pas dormir avec les garçons. Elle lui rendit son sourire même si ce n'était pas habituel chez elle mais il était sincère et Joris lui sourit comme un enfant de son âge vu qu'il était le plus jeune des trois. 

Ils profitèrent tout les trois d'un bon repas chaud et c'était même délicieux. 

Elle répondit à Warren sans hésiter même si ça leur fera encore de la marche et elle savait où la dernière fois elle les avaient croisé mais ignorait qu'elles habitaient chez Alvin désormais qu'elle ne connaissait même pas. 


Oui la première fois que je les ai croisé, elles étaient à Tesseha'alla mais je ne sais pas où elles logent sauf Leona qui est assez loin d'ici en étant sur un autre continent et pour y aller il faut prendre le bateau.... 

Elle pensait qu'elle était encore là bas et ignorait qu'elle avait prit un point d'attache dans le désert dans le palais de Bastet qui n'était pas très loin de où ils se trouvaient sans le savoir...

Une fois le repas finis , elle se mit un bailler en mettant la main devant sa bouche en étant épuisée par cette rude journée. Voyant les enfants fatigués, le commanditaire leur conseilla de se reposer et il avait déjà donner leurs bourses dans leur main car peut de chance qu'il les recroisent à moins qu'ils le saluent avant de partir le lendemain.

Il y a deux tentes vides pour nous où on pourra passer la nuit tout les trois et je vous souhaites une bonne nuit à tout les deux on en a besoin en devant reprendre des forces...

Elle prit celle de gauche et il resta celle  de droite pour les deux garçons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête annexe 022] Par delà les nuages [Terminée]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Des nuages inhabituels précèdent le tremblement de terre en Chine: des preuves
» Au delà des mots...
» Quand passent les nuages...
» Annexe: L'OCP (Archives)
» "Je cours sur les nuages à la manière du funambule"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales Of Universe :: L'Univers RP :: Autres Lieux :: Exire La Cité Flottante-
Sauter vers: